Politique

Tanzanie : John Magufuli rattrapé par le Covid-19

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 11 mars 2021 à 15h45
John Magufuli, le président de la Tanzanie, à Dodoma, le 29 août 2020.

John Magufuli, le président de la Tanzanie, à Dodoma, le 29 août 2020. © ERICKY BONIPHACE /AFP

Le président John Magufuli n’est plus apparu en public depuis la fin du mois de février et plusieurs sources affirment qu’il a été contaminé par le coronavirus. Ironie du sort : pendant des mois, il a refusé de prendre la pandémie au sérieux, s’enfermant dans le déni et recommandant à ses concitoyens des séances de prière et des décoctions de plantes.

La rumeur enflait depuis quelques jours. Plusieurs personnalités parmi lesquelles l’opposant Tundu Lissu – arrivé deuxième à l’élection présidentielle d’octobre 2020 – laissaient entendre sur Twitter que le président tanzanien était hospitalisé. Jeune Afrique indiquait d’ailleurs le 4 mars qu’il n’avait pas pu rencontrer le Congolais Joseph Kabila lors de la « tournée internationale » que celui-ci effectuait, précisément parce qu’il s’était placé en auto-isolement.

Plus direct, l’universitaire britannique Nic Cheeseman, fondateur du site Democracy in Africa, affirme tenir de deux sources différentes que John Magufuli est « sérieusement malade » et a été hospitalisé à Nairobi. « Ne comptez pas sur le gouvernement tanzanien pour confirmer cette information », conclut-il. Le 10 mars au soir, la presse kényane laissait à son tour entendre que Magafuli avait été évacué vers l’Inde pour y être soigné.

Si la contamination au virus du président est avérée, Magufuli ne fera que s’ajouter à la liste déjà conséquente des personnalités politiques tanzaniennes touchées par le Covid. Depuis un an, trois députés en sont déjà décédés, ainsi que d’anciens ministres comme Gregory Teu et John Kijazy ou encore le vice-président de Zanzibar. Une situation malheureusement pas exceptionnelle, à un détail près : officiellement, la présidence a toujours indiqué que les victimes avaient succombé à des « maladies respiratoires ». Car le président Magufuli le répète depuis le mois de mai 2020 : à l’exception de quelques rares cas de personnes contaminées lors de voyages à l’étranger, il n’y a pas de Covid en Tanzanie.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte