Économie

Burkina Faso : Moussa Koanda, du photovoltaïque au ciment

Réservé aux abonnés
Par - à Ouagadougou
Mis à jour le 17 mai 2021 à 17:51

L’usine de montage de panneaux solaire de Faso Energy, en banlieue nord de Ouagadougou. © DR

Ces derniers mois, l’homme d’affaires burkinabè multiplie les projets d’investissement. Portrait d’un patron aussi discret qu’emblématique.

On le savait actif dans le négoce de produits de grande consommation, les hydrocarbures et l’acier. Moussa Koanda n’entend pas s’arrêter là. En septembre 2020, le PDG de GCM Industries démarrait la production de Faso Energy, la première usine de montage de panneaux solaires du pays, installée dans la zone industrielle de Kossodo, en banlieue nord-est de Ouagadougou.

Un investissement de plus de 3 milliards de F CFA (plus de 4,5 millions d’euros). Le 26 janvier, dans la même zone industrielle, il a inauguré le chantier de construction d’une cimenterie dont la livraison est prévue au premier trimestre 2022.

Le projet s’appuie sur la technologie du groupe allemand Loesche, l’un des leaders mondiaux, et mobilise un investissement de l’ordre de 73 milliards de F CFA (111 millions d’euros). Si l’on ignore pour l’instant la marque sous laquelle sera commercialisée le ciment produit par l’usine de GCM, dont la capacité de production sera de 2,5 millions de tonnes par an, on sait d’ores et déjà qu’elle viendra concurrencer les quatre cimenteries déjà présentes dans le pays.