Transport aérien
Le président burkinabè Maurice Yameogo embarque sur un vol Air Afrique, au début des années 1960.

Cet article est issu du dossier

Il était une fois Air Afrique

Voir tout le sommaire
Économie

Air Afrique, un rêve panafricain (1/6)

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 22 juin 2021 à 16:28

François Tombalbaye, président du Tchad, et Léopold Séder Senghor, président du Sénégal. © DR

« Il était une fois Air Afrique » (1/6). Mutualiser les moyens pour assurer aux jeunes nations africaines des liaisons aériennes entre elles et à l’international. Le 28 mars 1961, à Yaoundé, onze pays posent les jalons de leur compagnie commune.

28 mars 1961. Cela fait moins d’un an que la plupart des anciennes colonies françaises sont indépendantes. La Conférence internationale des États indépendants d’Afrique n’a pas encore posé les jalons de ce qui deviendra l’Union africaine il faudra attendre la réunion d’Addis-Abeba, en 1962.

Mais de Léopold Sédar Senghor à Patrice Lumumba, nombre de dirigeants portent à bras-le-corps l’idée que l’union fera la force. D’autant qu’à l’Est comme à l’Ouest les puissances empêtrées dans la guerre froide cherchent à s’assurer le contrôle ou du moins le soutien des nouvelles nations.