Santé

RDC : le vaccin contre le covid-19 arrive enfin

| Par
Mis à jour le 03 mars 2021 à 12h10
Un infirmier enfile sa combinaison de protection avant d’effectuer un test sur un patient suspecté d’être porteur du Covid-19. RDC, le 30 mars 2020.

Un infirmier enfile sa combinaison de protection avant d'effectuer un test sur un patient suspecté d'être porteur du Covid-19. RDC, le 30 mars 2020. © Un infirmier s'équipe et enfile sa combinaison de protection, en vue d'effectuer un prélèvement (test) auprès d'un patient suspecté d'être porteur du Covid-19. RDC, 30 mars 2020 mars 2020 © Caroline Thirion/Divergence

Les premières doses du vaccin développé par la firme Astra-Zeneca arrivent à Kinshasa dès ce mardi 2 mars. Ce lot de 1,7 million d’unités sera suivi d’une deuxième livraison, l’ensemble devant couvrir les besoins de 20 % de la population.

Avril 2020 : le patron de la riposte contre le Covid-19 en RDC, le professeur Jean-Jacques Muyembe, avait provoqué un tollé en déclarant qu’il pourrait y avoir dans son pays des essais cliniques d’un vaccin contre le nouveau coronavirus. Mais c’est du passé. Depuis, différents vaccins ont été produits et validés, la RDC en a fait la commande et figure désormais parmi les bénéficiaires.

« Le choix des vaccins a porté sur Astra-Zeneca de l’université d’Oxford [Grande-Bretagne], sur le Spoutnik-V [Russie] ainsi que sur Sinopharm et Sinovac [Chine] », a annoncé à Jeune Afrique le ministre de la Santé, Eteni Longondo. Qui affirme que toutes les mesures ont été prises pour la bonne conservation des doses.

« Nous avions commandé plus ou moins 6 millions de vaccins, et nous sommes en train de chercher des financements pour commander d’autres vaccins à utiliser dans des zones où sévissent les variants sud-africain ou anglais. Un premier lot de 1,7 million de doses arrive à Kinshasa dès ce mardi », poursuit le ministre.

Zones pilotes

Il précise en outre que les quatre provinces les plus touchées – Kinshasa (19 574 cas), Nord-Kivu (1 564 cas), Kongo-Central (1 517 cas) et Haut-Katanga (1 476 cas) – serviront de zones pilotes pour la première phase d’approvisionnement, qui cible 3 497 902 personnes (3 % de la population congolaise).

Depuis le début de l’épidémie, déclarée le 10 mars 2020 en RDC, on a recensé 25 962 malades, 711 décès et 20 466 personnes guéries.

Lorsque l’Alliance mondiale pour les vaccins Gavi a annoncé le 5 février dernier la liste des pays qui allaient recevoir les premières livraisons dans le cadre du dispositif de solidarité Covax, on évoquait 6 948 000 doses du vaccin développé par Astra-Zeneca pour la RDC.

5 millions de doses d’AZD 12222 (Astra-Zeneca) seront fournies à la RDC

Selon la responsable du Programme élargi de vaccination (PEV), Élisabeth Mukamba, ce sont 5 millions de doses d’AZD 12222 (le nom scientifique du produit développé par le laboratoire Astra-Zeneca) qui seront fournies à la RDC dont, d’abord, un premier lot de 1 700 000 unités. L’opération de vaccination elle-même débutera le 1er avril. La seconde phase d’approvisionnement devra couvrir, selon la même source, 19 693 173 personnes dans les 26 provinces, soit 17 % de la population.

Trois groupes prioritaires

Les catégories prioritaires pour la vaccination sont réparties en trois groupes : le premier (Groupe 1, environ 1 % de la population) comprend les professionnels de santé et les travailleurs sociaux, le deuxième (Groupe 2, 13 % de la population) compte les personnes ayant une comorbidité (maladie rénale chronique, hypertension, diabète), le troisième (Groupe 3, 6 % de la population), lui, recense les personnes âgées de plus de 55 ans.

Selon le ministre Eteni Longondo, la vaccination ne concernera que les personnes volontaires et se déroulera dans les installations hospitalières. Les élèves ne sont pas concernés. Une carte de vaccination sera octroyée (gratuitement) après l’acte.

Augmenter l’immunité collective

Pour le ministre de la Santé, la RDC a intégré la vaccination comme un axe de lutte afin d’augmenter l’immunité collective et de lever les différentes restrictions liées à cette pandémie mondiale, notamment le confinement, le couvre-feu ou l’interdiction de se rassembler, en vue de la reprise de la vie quotidienne.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer