Start-up

SearchYourTeam : la plateforme qui digitalise les espoirs du football africain

| Par
Mis à jour le 04 mars 2021 à 18h08
Les jeunes accompagnés par SearchYourTeam rencontrent l’équipe du Paris FC, à Paris en 2019.

Les jeunes accompagnés par SearchYourTeam rencontrent l'équipe du Paris FC, à Paris en 2019. © Nolwenn Nicolas

À travers des CV-vidéos publiés sur son site internet, la start-up des entrepreneurs Wesley Mukerinkindi et Gaetan Ekoondo veut contribuer au repérage de jeunes footballeurs par des agents ou les aider à obtenir des bourses sportives en Europe ou en Amérique du Nord.

Lorsqu’il a quitté la Côte d’Ivoire, en 2017, Kouamé rêvait de devenir footballeur professionnel dans un club anglais. Piégé par un agent véreux, le jeune passionné s’est finalement retrouvé à Sunny Beach, la plus importante station balnéaire de Bulgarie, contraint de devenir le rabatteur d’une discothèque.

« On me frappe et on m’insulte dans la rue. Je n’ai pas les moyens de me défendre », raconte-t-il en 2018 à Wesley Mukerinkindi, alors en voyage dans la ville située sur la côte est du pays.

Choqué par cette situation, Wesley Mukerinkindi comprend que l’Ivoirien est loin d’être un cas isolé. En novembre dernier, Doudou Faye, un Sénégalais de 14 ans, est mort dans les eaux de la Méditerranée en tentant de rejoindre l’Italie, où on lui avait promis une carrière de footballeur international.

Un sportif talentueux peut se faire recruter sur la base d’une simple vidéo

Selon l’ONG Football solidaire, plus de 6 000 mineurs – dont 70 % échouent – quittent chaque année l’Afrique pour tenter leur chance sur le Vieux Continent.

CV-vidéos

Originaire du Rwanda, que sa famille a fui à la suite du génocide en 1994, Wesley Mukerinkindi s’associe alors avec son ami belgo-congolais, Gaetan Ekoondo, étudiant à l’université américaine de Harvard, pour créer sa start-up.

L’objectif : offrir une chance à ces amateurs et les « protéger des griffes des agents malhonnêtes ». Contrairement à beaucoup d’autres jeunes défavorisés, le jeune homme a pu obtenir une bourse à l’Université d’État de l’Utah, aux États-Unis, à 19 ans. « J’ai eu la chance d’échapper à la pauvreté et à la guerre et de pouvoir m’en sortir, se souvient-il. On vit dans un monde digitalisé. Un sportif talentueux peut se faire recruter sur la base d’une simple vidéo. Cela a été mon cas ».

La plateforme Search your team. © FrenchSportTryouts

C’est justement l’objectif de sa plateforme « SearchYourTeam », sur laquelle plus de 75 vidéos de joueurs amateurs ont déjà été publiées. Yannick (Togo), Temesgn (Éthiopie), Yusuf (Somalie), Horlah (Nigeria), Kargbo (Sierre Leone)… Les sportifs dévoilent leurs meilleures performances à travers des CV-vidéos édités par l’équipe de la start-up « FrenchSportTryouts », créée au début de 2018 et désormais composée de 17 personnes (communication, design, finance, développement web…).

Beaucoup de clubs et d’universités veulent avant tout recruter des jeunes filles

« Les vidéos d’origine des joueurs et joueuses sont souvent mal éditées et les coachs ne les regardent pas. En dehors des États-Unis, nous avons réalisé qu’aucune plateforme de recrutement n’existait. Notre but est de montrer le meilleur des joueurs et de faciliter ainsi le travail des recruteurs », poursuit Wesley Mukerinkindi. La jeune entreprise collabore notamment avec la Fédération congolaise de football (Fecofa), qui lui fait parvenir les vidéos de ses jeunes talents afin qu’ils soient repérés.

Réseau

Pour pallier le manque de visibilité des athlètes africains, la start-up s’est constitué un réseau auprès des universités américaines et des clubs de football professionnels. Depuis la création de l’entreprise, neuf talents ont obtenu des bourses sportives dans des universités américaines, et quatre ont été intégrés. « Les cinq autres n’ont malheureusement pas eu suffisamment de points au Toefl [un test visant à évaluer l’aptitude à utiliser et comprendre la langue anglaise, indispensable pour intégrer une université américaine] », précise le cofondateur de la start-up, qui compte élargir ce type de partenariats à l’échelle internationale.

26 joueurs ont par ailleurs obtenu des détections avec des clubs professionnels ou semi-professionnels. « Nos collaborations avec de nombreux clubs européens (France, Pays-Bas…) nous permettent d’organiser des stages d’évaluation et de placer des joueurs selon le niveau de chacun », explique l’entrepreneur rwandais. Cinq joueurs ont ainsi signé avec des clubs ou des agences. Parmi eux, le Camerounais Pierre Xavier Fonkeu et le Belgo-Marocain Foudil Bouchentouf Idriss viennent de conclure un partenariat avec P&P Sport Management, l’une des agences partenaires.

Les jeunes bénéficiaires de Search your team, à Paris, en juin 2018. © Nolwenn Nicolas

Grâce au processus de levée de fonds qu’elle vient de lancer, « FrenchSportTryouts » compte aussi offrir la possibilité aux jeunes athlètes africaines de réaliser leurs rêves. À travers des fonds publics et privés, la start-up espère obtenir quelque 5 millions d’euros.

« Beaucoup de clubs et d’universités veulent avant tout recruter des jeunes filles. Or ces dernières pensent, à tort, qu’elles ont moins de chance d’être repérées que les garçons », regrette Wesley. La start-up est actuellement en discussion avec l’Office des Nations unies contre les drogues et le crime afin de nouer un partenariat pour offrir de réelles opportunités sportives et ainsi limiter les risques liés aux migrations illégales des sportives africaines.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer