Politique

Côte d’Ivoire : les raisons du départ d’Hamed Bakayoko pour la France

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 19 février 2021 à 14h20
Hamed Bakayoko, en mai 2014.

Hamed Bakayoko, en mai 2014. © Bruno LEVY pour JA

Arrivé à Paris dans la soirée du 18 février, le Premier ministre ivoirien doit passer des examens médicaux. Voici pourquoi.

Dans l’après-midi du 18 février, Hamed Bakayoko a quitté Abidjan pour Paris à bord d’un Grumman 5, l’un des appareils de la flotte présidentielle, avant d’atterrir à l’aéroport du Bourget. Les frontières aériennes étant toujours fermées, ce séjour a été rendu possible par les autorités françaises. Le Premier ministre a voyagé sans son épouse Yolande, qui devrait le rejoindre.

Selon nos informations, il devrait séjourner à son domicile parisien une dizaine de jours, afin d’effectuer des examens médicaux. Testé positif au Covid-19 à deux reprises, en avril et en décembre 2020, Hamed Bakayoko, qui souffre d’anémie, est affaibli.

Régime drastique

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte