Économie

RDC : James Mwangi (Equity Bank) en « opération séduction » à Kinshasa

Réservé aux abonnés
Par - (à Kinshasa)
Mis à jour le 17 février 2021 à 19:46

James Mwangi à Nairobi, le 11 novembre 2020. © Jackson Njehia/REUTERS

Pendant une dizaine de jours, le patron kényan a multiplié les rencontres avec les autorités, dont le président Félix Tshisekedi, et recalibré les opérations de sa filiale. Jeune Afrique dévoile les coulisses de cette opération.

« Les rencontres de plusieurs responsables du secteur bancaire et d’officiels congolais » ont rythmé la dizaine de jours de visite de James Mwangi en RDC en ce début de 2021. Si son entourage se montre peu volubile, et préserve la discrétion autour du programme du patron d’Equity Group Holding (EGH), le Kényan n’a pas fait le déplacement en vain.

L’emploi du temps du patron du géant d’Afrique de l’Est est en effet particulièrement chargé, et les rendez-vous à la mesure des ambitions du groupe dans le pays.

D’après nos informations, James Mwangi a notamment rencontré le président Félix Tshisekedi qui l’a assuré de son soutien quant à son implantation en terres congolaises.

>>> James Mwangi est l’un des intervenants phares de l’Africa Financial Industry Summit, organisé du 10 au 11 mars 2021. <<<<

Devenir la banque leader

Il fallait en effet rassurer les clients, les investisseurs et les autorités après le rachat à la mi-2020 – validé par le régulateur fin décembre – de la Banque commerciale du Congo (BCDC), auprès de la famille du tycoon belge George Forrest. Clarifier, aussi, les objectifs de la fusion qui a suivi entre la filiale locale d’Equity et BCDC.