Économie

Digital Africa : fin orageuse du « new deal » d’Emmanuel Macron ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 16 février 2021 à 19:05

Kizito Okechukwu, vice-président par intérim de Digital Africa. © Twitter Digital Africa

Les membres du conseil d’administration de initiative Digital Africa, portée par Emmanuel Macron, ont rendez-vous le 18 février. À l’ordre du jour, la convocation d’une assemblée générale extraordinaire chargée de dissoudre la structure.

L’association Digital Africa, la grande initiative pour le numérique africain du président Macron, prend l’eau. Ou plutôt est partie pour s’échouer sur les récifs des rivalités internes.

D’abord présidée par le Franco-Sénégalo-Malien Karim Sy (fondateur de Jokkolabs), puis, après sa démission en juillet 2020, par le Sud-Africain Kizito Okwechuku (vice-président par intérim), l’association Digital Africa vit peut-être ses dernières heures : Jean-Pierre Barral, le représentant de l’AFD au sein du conseil d’administration de la structure, soutenu par les autres organisations françaises membres de l’association, a fait convoquer une assemblée générale pour le 18 février.