Médias

[Votre Journal] Jeune Afrique poursuit sa révolution

|

Par  Marwane Ben Yahmed

Directeur de publication de Jeune Afrique.

(@marwaneBY)

Jeune Afrique

© Jeune Afrique

Transformation digitale, refonte du magazine, nouvelle offre événementielle… Un an après la crise liée au Covid-19, Jeune Afrique se réinvente, comme le continent qu’il décrypte depuis six décennies.

Jeune Afrique entretient depuis 60 ans une relation privilégiée avec ses lecteurs et ses abonnés. Dans cette nouvelle rubrique intitulée « Votre journal », nous voulons cultiver ce lien en vous tenant informés des grandes évolutions de notre journal et de notre métier. Parce qu’un titre de presse n’est pas un produit comme les autres et que notre mission d’information nécessite de vous y associer.

Il y a un an désormais, nous étions collectivement précipités dans l’inconnu par la pandémie de Covid-19. Face à ce choc particulièrement brutal, les équipes de Jeune Afrique ont fait preuve de réactivité, de créativité et, surtout, de cohésion. Grâce à leur engagement sans faille, nous sortons régénérés de cette épreuve. Surtout, nous avons jeté les bases d’une nouvelle organisation, en phase avec les attentes de nos lecteurs, notre marché et l’évolution de tout un continent dont nous couvrons l’actualité depuis plus de six décennies.

La pandémie et ses effets nous ont incités à accélérer la transformation digitale vers laquelle nous tendions déjà depuis plusieurs années. Mais le défi consistait à nous réinventer tout en restant fidèles aux valeurs qui nous animent depuis la création de Jeune Afrique : indépendance, exigence et objectivité.

Accélération digitale et magazine premium

À l’heure où les citoyens, en Afrique comme ailleurs, sont noyés sous les informations d’origines douteuses et les articles préfabriqués, relayés de manière pavlovienne sur les médias sociaux, notre priorité reste de nous distinguer par l’exemplarité et la rigueur dans le traitement, mais aussi dans l’analyse de l’actualité. La mission de Jeune Afrique s’inscrit plus que jamais dans ce combat de chaque instant pour la qualité de l’information.

Nous avons procédé à une accélération du rythme de publication en ligne (et donc fortement augmenté notre production éditoriale), avec désormais trois éditions quotidiennes sur jeuneafrique.com, afin d’entretenir des relations fortes avec nos abonnés et nos lecteurs. Notre rédaction, forte d’une cinquantaine de journalistes et de correspondants, se mobilise chaque jour pour relever ce défi, en décryptant la complexe actualité du continent.

Une nouvelle formule repensée et modernisée, avec des contenus exclusifs, verra le jour dans quelques semaines

Vous, lecteurs et abonnés, représentez notre raison d’être. Grâce à vous, Jeune Afrique a considérablement augmenté sa diffusion en ligne avec une recrudescence significative des abonnements depuis le début de la crise. En un an, nous avons franchi le cap des 20 000 nouveaux abonnés sur nos différents supports en ligne. Notre objectif, à l’horizon 2025, est d’atteindre une communauté de 100 000 abonnés.

Le succès de Jeune Afrique sur les médias sociaux – avec 3 millions d’abonnés sur Twitter, 2,8 millions sur Facebook et près de 300 000 sur LinkedIn – révèle tout le potentiel de croissance du titre dans sa forme digitale et le goût du public pour des formats de traitement de l’information dédiés aux nouveaux canaux de diffusion, sur smartphone notamment.

Parallèlement, nous allons continuer à développer l’héritage de la marque Jeune Afrique avec une édition papier mensuelle repensée et modernisée. Un magazine premium, dont la nouvelle formule verra le jour dans quelques semaines, qui proposera des contenus exclusifs adaptés à un traitement qui privilégiera le temps long, celui de l’enquête, du reportage et de l’analyse.

Africa Financial Industry Summit

Même philosophie innovante, toujours dans le respect de notre ADN, avec la digitalisation de notre activité événementielle. À travers les différentes déclinaisons de l’Africa CEO Forum, nous avons pu amplifier et pérenniser notre rôle d’interface et d’agitateur d’idées avec les décideurs des secteurs public et privé et, ainsi, mieux faire entendre la voix de l’Afrique dans les grands débats qui la concernent.

Un sommet rassemblant les plus grands acteurs de la finance en Afrique pour réfléchir à la relance post-Covid

Les 10 et 11 mars se tiendra l’Africa Financial Industry Summit, un événement qui incarne tout particulièrement cette ambition. Il s’agit de reproduire le succès de l’Africa CEO Forum dans un secteur déterminant pour le futur du continent. Cette première édition rassemble les plus grands acteurs de la finance en Afrique pour réfléchir collectivement à la relance post-Covid du secteur.

Depuis 60 ans, Jeune Afrique n’a eu de cesse que de vouloir apporter des réponses aux besoins des élites politiques, économiques, intellectuelles africaines ou internationales qui s’intéressent au continent. Aujourd’hui, plus que jamais, nous perpétuons cette ambition pour demeurer la meilleure source d’information et de réflexion au service de tous ceux qui aspirent à une Afrique souveraine, ambitieuse, innovante et reconnue dans le monde à sa juste valeur. L’aventure continue : soyez tous remerciés de votre fidélité et de votre engagement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte