Politique

Togo : Agbéyomé Kodjo et Tikpi Atchadam, cyber-opposants en exil

Réservé aux abonnés | | Par - à Lomé
Tikpi Atchadam, à gauche, préside le Parti national panafricain (PNP) ; à droite Agbeyome Kodjo, est le leader du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD.

Tikpi Atchadam, à gauche, préside le Parti national panafricain (PNP) ; à droite Agbeyome Kodjo, est le leader du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD. © Montage Photo Baudouin MOUANDA pourr JA/Sunday Alamba/AP/SIPA

Tous deux en exil, Agbéyomé Kodjo et Tikpi Atchadam tentent malgré tout de rester présents sur l’échiquier politique togolais. Si le second est adepte de la « rupture radicale », le premier adopte une stratégie d’équilibriste.

Bien que le flou persiste sur leur lieu d’exil, Agbéyomé Kodjo, président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) et Tikpi Atchadam, fondateur du Parti national panafricain (PNP) vivent « en sécurité », assurent leurs proches collaborateurs. Un exil qui n’est pas le seul point commun entre les deux hommes qui, bien qu’ils brillent par leur absence au Togo, n’ont pour autant pas abandonné l’idée de peser sur la scène politique. Avec un outil de prédilection : leurs nombreux messages sur les réseaux sociaux.

L’équilibriste et le tribun

Tribun dont la verve acérée fait l’admiration de ses partisans, Tikpi Atchadam s’est imposé sur la scène politique depuis la gigantesque manifestation du 19 août 2017, qui avait été durement réprimée. Dès le mois d’octobre de la même année, il avait disparu de la circulation. On l’a dit réfugié au Ghana, puis en Guinée – ce qui a été démenti depuis. Dans les cercles proches de son parti, il se murmure même qu’il serait désormais en Europe, certains évoquant notamment l’Allemagne.

Mais, tandis que tout le marigot politique spécule sur son lieu d’exil, la voix de Tikpi Atchadam continue, elle, de résonner à travers les messages audio qu’il distille régulièrement et qui sont abondamment relayés par ses partisans sur les réseaux sociaux. « Physiquement, Tikpi n’est pas là. Mais spirituellement et moralement, il est avec nous », assure Kossi Sama, qui tient les rênes du parti en son absence en qualité de secrétaire général du PNP.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte