Politique

Mali : les dessous des négociations pour la libération de Boubacar Keïta

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Boubacar Keïta

Boubacar Keïta © DR

Le 9 février, le fils d’Ibrahim Boubacar Keïta a rejoint sa famille – dont son frère Karim – à Abidjan, alors que la situation de l’ancien président se normalise. Voici ce qui a débloqué la situation.

Selon nos informations, après plusieurs lettres restées sans réponse, Boubacar Keïta a adressé le 18 janvier un nouveau courrier au vice-président de la transition, Assimi Goïta. Dans ce message que Jeune Afrique a pu consulter, le fils de l’ancien président donne des gages de bonne volonté aux autorités, afin précise-t-il, de leur « faciliter la tâche. »

La réponse de Goïta

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

3098_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte