Économie

Étoile montante de Nollywood, IrokoTV bientôt coté à Londres

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 11 février 2021 à 10:25

Le Britannico-Nigérian Jason Njoku, PDG d’Iroko Partners Ltd, en août 2015.

Le service de streaming IrokoTV cible une valorisation à huit voire neuf chiffres et réduit la voilure notamment en Côte d’Ivoire et au Ghana.

Le service nigérian de streaming vidéo opère un revirement drastique dans sa stratégie de développement. L’entreprise fondée en 2011 par Jason Njoku cible désormais en priorité les diasporas installées en Europe et en Amérique du Nord, et ambitionne de lever entre 20 et 30 millions de dollars grâce à une future cotation sur le marché des investissements alternatifs de la Bourse de Londres.

Entre 80 et 100 millions de dollars

L’opération, prévue au cours des douze prochains mois, valoriserait le plus grand catalogue en ligne de films de Nollywood au monde entre 80 et 100 millions de dollars selon son fondateur.

La société a même attiré des abonnés caribéens à New York

Les discussions avec les courtiers débuteront dans les semaines à venir, indique Jason Njoku, qui détient une participation de 18 % dans cette entreprise sans dette.

Cela signifie que l’entreprise vise un marché plus petit