Économie

Covid-19 : les ambitions long-courrier d’Air Côte d’Ivoire freinées par le variant sud-africain

Alors que Rwandair ou Asky désertent le tarmac de Johannesburg, la compagnie ivoirienne lorgne la destination. Un projet qui pourrait bien être contrarié par la situation sanitaire.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 10 février 2021 à 16:09

Air Côte d’Ivoire a réceptionné le 18 février son nouvel aéronef Airbus 320 néo à l’aéroport international d’Abidjan. © AIRBUS

Ce 10 février, à 12h29, heure locale, le vol KQA761 de Kenya Airways vient de décoller de l’aéroport de Johannesburg, destination Nairobi. Il était précédé, une vingtaine de minutes plus tôt, par le vol LNK21, opéré par le sud-africain Airlink à destination de Lubumbashi.

Mais le ballet des appareils sur le tarmac de l’aéroport sud-africain est loin d’être aussi dense que d’habitude. Comme la Chine, qui avait vu les compagnies internationales lui tourner le dos les unes après les autres durant les premières semaines de 2020, Pretoria fait à son tour les frais des mesures de précaution sanitaires.

Suspension des vols de RwandAir

En cause : le variant sud-africain au Covid-19, qui semble se montrer plus résistant notamment au vaccin développé par AstraZeneca que la forme traditionnelle de la maladie ou que le variant anglais.

À Lire Faut-il craindre le variant sud-africain du Covid-19 ?