Politique

Burundi : Évariste Ndayishimiye va-t-il rompre avec la méthode Nkurunziza ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 10 février 2021 à 10h53
Evariste Ndayishimiye lors de sa prestation de serment, le 19 juin 2020, à Gitega

Evariste Ndayishimiye lors de sa prestation de serment, le 19 juin 2020, à Gitega © CHINE NOUVELLE/SIPA

Après cinq années de tensions sous Pierre Nkurunziza, le président burundais veut ramener le pays sur la scène diplomatique et normaliser ses relations avec ses partenaires occidentaux. Mais les signaux envoyés sont parfois contradictoires…

Le 26 janvier 2020, alors qu’il venait tout juste d’être choisi pour représenter le CNDD-FDD à l’élection présidentielle, Évariste Ndayishimiye avait juré, s’il était élu, de suivre les traces de Pierre Nkurunziza. En le désignant comme « [son] Moïse », Ndayishimiye laissait peu de place aux doutes : même si le président sortant avait remporté son ultime mandat aux forceps en 2015, et même si celui-ci avait été marqué par un fort isolement diplomatique, il ne fallait pas s’attendre à une révolution du côté du palais de Gitega.

Un an plus tard, qu’en est-il ? Après avoir aisément remporté un scrutin contesté, Ndayishimiye a d’abord joué la carte de la continuité. Son premier gouvernement l’illustre bien, avec la nomination à des postes-clés de deux faucons : Alain Guillaume Bunyoni, ancien bras droit de Nkurunziza et pilier de son système sécuritaire, s’est vu confier la primature et Gervais Ndirakobuca, alias « Ndakugarika » (littéralement « je vais t’étendre raide mort », en kirundi), le ministère de l’Intérieur. Ces deux généraux passés par le maquis sont sous sanctions internationales depuis 2015, accusés d’avoir joué un rôle dans la répression des manifestations après la réélection de Nkurunziza.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

3098_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte