Société

[Série] Covid-19 : l’Afrique dans la course aux vaccins

Mis à jour le 10 février 2021 à 14:47

JA © JA

Alors que les campagnes de vaccination contre le coronavirus s’accélèrent à travers le monde, le continent semble à la traîne… Où les campagnes ont-elles déjà commencé et que prévoient les autres pays ? Quels vaccins seront utilisés et qui les fournit ? « Jeune Afrique » fait le tour de la question.

Si le Maroc avait été le premier pays à annoncer son intention de vacciner l’ensemble de sa population contre le Covid-19, en particulier grâce à son partenaire chinois Sinopharm, et si plusieurs pays ont par la suite communiqué sur des accords bilatéraux passés avec différents laboratoires dans le monde, ce sont finalement les petites Seychelles qui, le 10 janvier, ont été les premières à administrer le sérum.

Entre-temps, chacun a pu mesurer les difficultés de l’entreprise : doses des grands vaccins occidentaux monopolisées par les pays riches, retard de production et d’homologation de la plupart des produits annoncés, logistique très complexe dans certains cas, interrogations sur le taux d’efficacité, réticence d’une partie des populations (et même de certains chefs d’État), ratés du dispositif international Covax censé aider les pays en développement à s’approvisionner…

Certaines régions du monde se sentent délibérément mises de côté

Nul ne pensait qu’il serait facile de produire et d’administrer un vaccin à la planète entière dans des délais réduits, mais le défi s’annonce chaque jour plus complexe et certaines régions du monde se sentent délibérément mises de côté. Les Africains doivent-ils s’inquiéter ? Jeune Afrique fait le tour du sujet en dix grandes questions.