Santé

Vaccins contre le Covid-19 : combien de doses recevront les pays africains ?

| Par et
Mis à jour le 05 février 2021 à 15h19
Un volontaire pour la vaccination contre le coronavirus reçoit une injection à l’hôpital Chris Hani Baragwanath, à Soweto, à Johannesburg, le 24 juin 2020

Un volontaire pour la vaccination contre le coronavirus reçoit une injection à l'hôpital Chris Hani Baragwanath, à Soweto, à Johannesburg, le 24 juin 2020 © AP Photo/Siphiwe Sibeko

Le nombre de doses de vaccins anti-Covid qui devraient être mises à disposition des pays bénéficiaires du dispositif Covax au premier semestre 2021 vient d’être annoncé. En voici le détail, pays par pays.

Mise en place pour réserver une part des vaccins anti-Covid aux pays à revenu faible ou moyen, l’initiative internationale Covax a connu un net retard à l’allumage, au point de pousser l’Union africaine à mettre sur pied un processus d’acquisition de doses distinct, directement auprès de certains fournisseurs.

L’annonce de la prochaine mise à disposition de plusieurs centaines de millions de doses par Covax, détaillée le 3 février, est donc une bonne nouvelle, même si l’OMS et l’Alliance Gavi, principaux opérateurs de l’initiative, précisent avec prudence que les chiffres annoncés, portant sur les deux premiers trimestres 2021, sont « indicatifs » et susceptibles d’évoluer. À la hausse si d’autres fournisseurs se révèlent disponibles, ou à la baisse si les prévisions de production ne se concrétisent pas.

47 pays africains

Deux vaccins sont concernés par l’annonce : le Pfizer-BioNTech, pour 1,2 million de doses seulement (qui correspondent à un stock d’urgence constitué par l’OMS) et l’AstraZeneca/Oxford, qui émane de deux sources distinctes : le producteur lui-même (AZ), pour 96 millions de doses, et le Serum Institute of India (AZ/SII), qui le fabrique sous licence et met à disposition 240 millions de doses.

Les vaccins disponibles ont été répartis entre 145 pays et représentent, à ce stade, 3,3 % seulement des besoins totaux. Parmi ces bénéficiaires, on recense 47 nations africaines (voir carte ci-dessous). Si certains pays du continent (dont l’Érythrée, la Guinée équatoriale, Madagascar ou la Tanzanie) ne sont pas concernés, c’est parce que leur niveau de développement économique leur permet d’acheter les vaccins par leurs propres moyens, ou simplement parce qu’ils ne se sont pas manifestés pour bénéficier du dispositif Covax.

En proportion de la population

Dans la grande majorité des cas, c’est le sérum AstraZeneca fabriqué en Inde qui sera proposé. Le Rwanda et la Tunisie se distinguent, avec une allocation mêlant deux produits différents (AZ et Pfizer-BioNTech). Quant aux quantités, elles sont globalement proportionnelles à la population de chaque territoire et vont de plus de 16 millions de doses pour le Nigeria à légèrement moins de 100 000 doses pour Sao Tomé-et-Principe.

Après un pic observé durant la première quinzaine de janvier, la deuxième vague de contaminations au Covid-19 est en net ralentissement sur le continent, mais la situation reste préoccupante dans certains pays. Médecins Sans Frontières vient d’ailleurs de tirer la sonnette d’alarme à propos de l’Eswatini, du Mozambique et du Malawi, où le nombre de contaminations et de décès est nettement plus fort que durant la première vague de l’été 2020, et où les besoins en matériel médical et en vaccins sont particulièrement pressants.

 

covax_Plan de travail 1_Plan de travail 1

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte