Politique

Congo – Pascal Tsaty Mabiala : « L’enjeu du scrutin ne sera pas l’alternance mais le taux de participation »

Réservé aux abonnés | | Par - envoyé spécial à Brazzaville
Pascal Tsaty Mabiala, 71 ans, ne concourra pas à la prochaine présidentielle.

Pascal Tsaty Mabiala, 71 ans, ne concourra pas à la prochaine présidentielle. © Baudouin Mouanda pour JA

Le premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale, chef de file de l’opposition congolaise, a annoncé qu’il ne serait finalement pas candidat à la présidentielle du 21 mars prochain.

Ministre de la Défense dans le dernier gouvernement de Pascal Lissouba (1997), député de Loudima depuis 1992, premier secrétaire de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads) et chef de file de l’opposition congolaise depuis 2017 – statut officiel créé par la Constitution de 2015 –, Pascal Tsaty Mabiala, 71 ans, ne concourra pas à la prochaine présidentielle.

Il avait déjà boycotté les scrutins de 2002 et de 2009, mais avait participé à celui de 2016, à l’issue duquel il était arrivé quatrième avec 4,5 % des suffrages exprimés. Le 30 janvier dernier, le conseil national de l’Upads a annoncé sa « non-participation au scrutin du 21 mars ». Pascal Tatsy Mabialia explique pourquoi il n’est plus candidat et préfère déjà se projeter en… 2026.

Jeune Afrique : Pourquoi votre parti a-t-il pris la décision de ne présenter aucun candidat à la présidentielle ?

Pascal Tsaty Mabiala : Parce que ses conditions d’organisation ne répondent pas aux standards internationaux. Le dernier recensement général date d’il y a treize ans et n’a jamais été réitéré depuis, malgré les recommandations faites en ce sens en 2017 à Ouesso. Le gouvernement a refusé toutes les propositions de l’opposition concernant la définition du corps électoral ou la composition paritaire de la commission de contrôle, et préfère organiser ce scrutin dans la précipitation.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte