Santé

Quels pays africains répondent le mieux à la crise du Covid-19 ?

| Par
Test Covid-19 dans un centre de Kigali, au Rwanda, en juillet 2020

Test Covid-19 dans un centre de Kigali, au Rwanda, en juillet 2020 © AP/SIPA

Selon le Lowy Institute, un think tank australien, le Rwanda, le Togo et la Tunisie sont les pays africains qui ont le mieux réagi face au Covid, loin devant l’Afrique du Sud, et surtout devant beaucoup de pays riches.

Le classement « Covid performance » publié fin janvier par le Lowy Institute, un think tank australien, est de ceux qui flattent l’ego des pays arrivant en tête mais il pose aussi beaucoup de questions. Les critères retenus pour évaluer la performance des pays face à la pandémie (nombre de cas et de morts, dans l’absolu et en proportion de la population, nombre de tests et taux de positifs) semblent solides et pertinents, mais le palmarès ne comprend que 98 pays, dont 20 africains.

Les experts du Lowy Institute expliquent n’avoir retenu que les nations fournissant des statistiques complètes, crédibles et vérifiables, ce qui exclut de leur champ d’investigation, par exemple, la Chine. Un choix compréhensible, mais qui limite fatalement la portée du classement, mené par la Nouvelle-Zélande (94,4 points sur un maximum de 100), le Vietnam (90,8) et Taiwan (86,4).

Le Rwanda s’en sort, l’Afrique du Sud souffre

Sur le continent, c’est le Rwanda, sixième du classement, qui arrive en tête avec une note de 80,8, suivi du Togo (72,8) et de la Tunisie (66,7). Le bon résultat de ce dernier pays peut étonner, sachant qu’il fait actuellement face à une flambée des cas et des morts et que la politique de vaccination a semblé, au départ du moins, assez brouillonne et tardive. Le fait que le classement Lowy soit basé sur des chiffres arrêtés au 9 janvier explique sans doute ce résultat.

Suivent au classement, par ordre décroissant, le Mozambique, le Malawi, la Zambie, l’Ouganda, la Côté d’Ivoire, le Sénégal, le Zimbabwe, la RD Congo, Madagascar et le Ghana, avec des notes situées entre 60 et 50. En-dessous de la moyenne on trouve l’Éthiopie, le Kenya, le Nigeria, la Namibie, le Maroc, la Libye et, dernier pays africain avec une 82e place et une note de 25,4, l’Afrique du Sud.

Mesures énergiques

Des places à comparer avec celles obtenues par certains pays bien plus riches et puissants comme le Royaume-Uni (66e avec 37,5 points), la France (73e, 34,9), la Russie (76e, 32) ou les États-Unis (94e, 17,3). « Beaucoup de pays riches ont été très vite submergés quand le virus est apparu, et le grand nombre de liaisons aériennes a facilité sa transmission, explique le rapport du think tank. Par comparaison, les autorités de beaucoup de pays en développement ont eu un peu plus de temps pour prendre les mesures nécessaires, qui pour la plupart ne nécessitaient pas de capacités techniques importantes. »

C’est particulièrement le cas en Afrique où, poursuivent les experts, la pandémie a dans un premier temps été très ralentie par des mesures énergiques (notamment des confinements) avant de s’aggraver, puis de se stabiliser à la fin de 2020.

Le rapport du Lowy Institute balaie aussi l’idée selon laquelle les États menés par un pouvoir autoritaire – « à la chinoise », a-t-on souvent dit – ont obtenu de meilleurs résultats : « Si des différences ont pu être observées au début, les courbes ont fini par converger et, en moyenne, les régimes autoritaires n’ont pas enregistré d’avantage durable dans la lutte contre le virus. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

3098_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte