© Montage JA

Cet article est issu du dossier

[Série] Arabie saoudite : l’histoire secrète de l’ascension de Mohammed Ben Salman

Voir tout le sommaire
Politique

[Série] Arabie saoudite : comment MBS a infiltré Twitter (5/5)

« L’histoire secrète de l’ascension de MBS » (5/5). Grand fan des réseaux sociaux, le prince saoudien Mohammed Ben Salman s’est appuyé sur Twitter pour se construire une popularité et contrer ses détracteurs. Récit d’une manipulation habilement orchestrée.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 décembre 2021 à 10:34

Adolescent déjà, le prince saoudien Mohammed Ben Salman (MBS) faisait un usage immodéré des réseaux sociaux. © Balkis Press/ABACA

Adolescent déjà, Mohammed Ben Salman (MBS) faisait un usage immodéré des réseaux sociaux. Plus particulièrement de Twitter, que les Saoudiens préfèrent depuis longtemps à Facebook.

« Le parlement du pays »

Au début des années 2010, la twittosphère saoudienne passe même pour « le parlement du pays ». Tout y est discuté et critiqué, sans tabou ou presque : politique extérieure du royaume, droits des femmes, réformes religieuses, etc.

Le compte d’un certain @Mujtahidd, ouvert en 2011, compte plusieurs millions d’abonnés et devient l’une des sources d’information majeure sur les intrigues de palais.

À Lire [Série] Top modèles, concert de Pitbull, île privatisée… les vacances de luxe de MBS aux Maldives (4/5)

@Mujtahidd prétend obtenir la plupart de ses informations de manière orale et anonyme, notamment par l’intermédiaire de princes. Il est rarement démenti par les faits, au point que certains le soupçonnent d’appartenir lui-même à la famille royale.