Archives

Les deux frères qui menacent Déby

| Par Jeune Afrique

La défection des frères Erdimi est un coup dur pour le régime tchadien. Tom était le directeur de cabinet du président Idriss Déby et le coordinateur du projet pétrolier. Timane dirigeait la Cotontchad. L’or noir et l’or blanc : on imagine que les deux hommes ne sont pas vraiment dans le besoin… Tom s’est installé provisoirement au Texas, où il négociait il y a encore deux ans avec la compagnie ExxonMobil.
Plus ennuyeux encore pour le chef de l’État, les deux frères appartiennent à son propre clan, les Bideyats, originaire de la province de l’Ennedi, dans le nord-est du pays. Ils emmènent avec eux deux autres membres influents de ce sous-groupe zaghawa : Abakar Tolli, ex-patron de l’École nationale de l’administration et de la magistrature, et Mahamat Abdelkerim Hanno, ex-directeur de l’Office national de sécurité alimentaire. « Notre but est de faire partir Déby, le changement ne pourra venir que de l’intérieur du système », affirme Tom Erdimi. Menace de coup d’État ? Pour l’heure, les deux frères multiplient les contacts avec les militaires réfugiés au Soudan, où ils ont créé, au mois d’octobre, le Socle pour le changement, l’unité nationale et la démocratie (Scud). Objectif du mouvement : rassembler tous les déserteurs zaghawas et, au-delà, un maximum de mécontents.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte