Politique

[Série] Top modèles, concert de Pitbull, île privatisée… les vacances de luxe de MBS aux Maldives (4/5)

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 décembre 2021 à 10:34

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman à l’aéroport de Riyad, le 23 novembre 2018. © Balkis Press/ABACA

« L’histoire secrète de l’ascension de MBS » (4/5) Entre 2015 et 2017, Mohammed Ben Salman a déboursé la bagatelle de 1,18 milliard de dollars en dépenses de prestige.

Les six premiers mois de cette année 2015 ont décidément été riches en événements pour MBS. Le vieux roi Abdallah décédé le 23 janvier, son père Salman est devenu le souverain dans la foulée, offrant à son fils des ressources financières quasi inépuisables.

MBS a aussi commencé à discréditer son cousin Mohammed Ben Nayef, nommé prince heritier en avril.


Sans compter la guerre au Yémen, qu’il a lancée en mars, la première opération d’envergure de l’armée saoudienne hors de ses frontières.

Alors, quand la chaleur étouffante du mois de juillet envahit Riyad, le jeune trentenaire se dit qu’il est enfin temps de profiter. Le prince veut des vacances farniente, et si possible incognito. Exclus donc Paris, la Côte d’Azur, Marbella et autres lieux de villégiature habituellement prisés de la famille royale. MBS jette son dévolu sur les Maldives, et le très select Velaa Resort, un magnifique complexe hôtelier privatisé pour l’occasion, flottant sur les eaux turquoise de l’océan Indien. Une cinquantaine de villas s’égrènent au-dessus de superbes récifs coralliens, chacune dotée d’un domestique attitré et, évidemment, d’une piscine.

Avant l’arrivée des Saoudiens, près de 150 top-modèles venues du Brésil et de Russie ont débarqué sur l’île