Bourse

Maroc : avancée majeure pour le projet « Casablanca-Port »

| Par Jeune Afrique
Le coût du projet Wessal Casablanca-Port est estimé à environ 730 millions de dollars. DR

Le coût du projet Wessal Casablanca-Port est estimé à environ 730 millions de dollars. DR ©

Le 1er avril, le roi du Maroc Mohammed VI a assisté à la cérémonie de signature de huit conventions liées au projet « Wessal Casablanca-Port », lancé en août 2010. Le fonds Wessal Capital, qui fédère plusieurs États du Golfe, a été créé pour financer cette initiative.

Lors de la cérémonie du 1er avril, qui s’est tenue en présence du roi Mohammed VI, les différents volets relatifs au projet « Wessal Casablanca-Port » ont été présentés. Ce projet entend donner une impulsion stratégique au réaménagement urbain de la capitale économique du pays. Un communiqué de presse du cabinet royal stipule que, en plus du don de 5 milliards de dollars octroyé par des pays du Golfe, un fonds de fonds souverain, baptisé Wessal Capital, a été créé et cumule 3,4 milliards de fonds propres.

Wessal Capital syndique les Émirats arabes unis, via Aabar Investments, le Koweit via Al Ajial Investment Fund, le Qatar via Qatar Holding, le Maroc via le Fonds marocain de développement touristique (FMDT) et l’Arabie Saoudite via son fonds souverain Public Investment Fund. « Wessal Casablanca-Port » est en outre soutenu par des institutions financières comme la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, la Banque européenne d’investissement et la Banque mondiale.

Lire aussi

Maroc : la BEI prête 150 millions d’euros pour la modernisation routière
Tunis réhabilite sa médina
Maroc : 870 millions de dollars pour « Marrakech, cité du renouveau permanent »

Reconversion de la zone portuaire

Le projet vise à reconvertir une partie de la zone portuaire de Casablanca en un nouveau centre urbain, en mettant en valeur le quartier historique de la médina ainsi qu’en aménageant son littoral pour accueillir des touristes, le tout pour un coût d’environ 730 millions de dollars (6 milliards de dirhams). Une enveloppe budgétaire complémentaire de 35 millions de dollars (300 millions de dirhams) sera consacrée aux prochaines phases du projet de réhabilitation de la médina.

Environ 120 millions de dollars (1 milliard de dirhams) serviront au financement du déplacement du chantier naval, à la construction du nouveau port de pêche ainsi qu’au développement du terminal de croisières. Au-delà d’un complexe résidentiel, le projet prévoit également la construction d’une bibliothèque scientifique ainsi qu’une Cité des sciences. 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte