Politique

Et si Dakar disparaissait ? Le débat très politique sur l’avenir de la capitale sénégalaise

Réservé aux abonnés | | Par
Allée du Centenaire, Boulevard du General De Gaulle, à Dakar.

Allée du Centenaire, Boulevard du General De Gaulle, à Dakar. © Youri Lenquette pour JA

La majorité semble favorable à une réforme administrative qui ôterait à Dakar son statut de ville. Une réforme aux implications très politiques dans le contexte des élections locales à venir.

La capitale du Sénégal est-elle vouée à disparaître ? La possibilité de supprimer administrativement son statut de ville a été avancée par Oumar Guèye, le ministre des Collectivités territoriales.

Sur le plateau de la chaîne iTv, le 12 décembre dernier, le ministre a en effet laissé entendre que les villes de Dakar, Pikine, Guédiawaye, Rufisque et Thiès n’avaient pas « leur raison d’être » de par leur « statut hybride ». « Nous devons nous conformer au code [général des collectivités locales] », assurait alors le ministre, qui arguait « qu’une entité ne peut être que commune ou département. Pas les deux en même temps ».

Outre sa portée symbolique, cette déclaration a des conséquences autrement plus politiques : si les dix-neuf communes qui constituent la capitale n’étaient plus réunies sous l’appellation « ville », Dakar ne serait plus dirigée par un maire, mais par le président du Conseil départemental.

L’idée est également défendue par le Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT). En mars 2020, Aminata Mbengue Ndiaye, sa présidente, évoquait déjà la possibilité de faire de Dakar une simple structure administrative, avec à sa tête un haut fonctionnaire nommé par le chef de l’État.

La majorité essaie de trouver le moyen de gagner Dakar sans l’adhésion des Dakarois

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte