Politique économique

Avec son eurobond de un milliard d’euros, le Bénin lance la saison financière 2021

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 15 janvier 2021 à 14h33
Romuald Wadagni, le ministre béninois de l’Économie.

Romuald Wadagni, le ministre béninois de l’Économie. © HAMILTON/REA

Avec une maturité supérieure à trente ans, cette levée « inédite » s’inscrit dans la « stratégie proactive de gestion de la dette publique » engagée depuis 2018 par le Bénin.

Le « deal » se préparait depuis des semaines, et les derniers jours ont été cruciaux. Depuis le 6 janvier, Romuald Wadagni, le ministre béninois des Finances, était à New York à la tête d’une délégation officielle pour mener directement les négociations avec les principaux investisseurs potentiels.

Ces discussions bilatérales qui se sont enchaînées à un rythme soutenu jusqu’au 11 janvier, ont permis au Bénin de boucler une opération qui permet au pays de lever un total de 1 milliard d’euros de financements, sous forme d’émission obligataire en euros – les fameux « eurobonds ».

Double opération

Le 12 janvier, ce sont en fait deux eurobonds qui ont été émis par le Bénin. Un premier, sur onze ans, à un taux de 4,875 %, pour un montant de 700 millions d’euros. Un deuxième, sur trente-et-un ans, avec un taux de 6,875 %, pour un montant de 300 millions d’euros.

Pour parvenir à mener cette opération, les banques ont parfois été difficiles à convaincre. Certaines ont notamment exprimé leurs doutes quant à la capacité du Bénin à lever des fonds sur une échéance de plus de trente ans et se sont interrogées sur la réceptivité du marché, dans le contexte économique rendu difficile par la crise lié au Covid-19, face à une cette double opération d’un montant inédit pour le pays, et hors normes pour l’Afrique de l’Ouest.

Mais le carnet d’ordre – qui correspond aux déclarations d’intentions d’achat des quelque 125 investisseurs qui ont manifesté leur intérêt – s’est cependant révélé de 3 milliards d’euros, pour un financement de 1 milliard. Preuve de la confiance accordée au pays par les principaux acteurs des marchés financiers internationaux.

« Le Bénin rejoint le nombre restreint d’émetteurs émergents à disposer d’un eurobond en euros de maturité supérieure à trente ans », s’est félicité le gouvernement béninois dans un communiqué annonçant l’opération.

Reprofilage de la dette

C’est la deuxième fois que le pays émet des eurobonds. Lors de la précédente opération, menée en mars 2019, le Bénin avait levé 500 millions d’euros (328 milliards de F CFA), sur une période de sept ans, avec un taux de 5,75 %. Une partie des fonds obtenus dans le cadre de la double opération de ce 12 janvier – la première émission d’eurobonds de 2021 – servira d’ailleurs à procéder au remboursement anticipé de 65 % de ce premier eurobond.

Cette première opération avait largement compté dans le reprofilage de la dette béninoise, menée au cours des années 2018 et 2019, dans laquelle s’inscrit également cette nouvelle double opération qui, « couplée à une opération technique de gestion de passifs » s’inscrit dans une « stratégie proactive de gestion de la dette publique », insiste le ministère béninois des Finances.

L’objectif du rachat partiel du précédent eurobond étant notamment de « limiter les risques de refinancement, d’étendre la maturité de sa dette et de réduire son coût moyen ».

Une dette publique béninoise qui était, en septembre dernier, de 4 290 milliards de francs CFA (6,5 milliards d’euros) – soit 48,7 % du PIB. Le Fond monétaire international qui, pour faire face à la crise liée à la pandémie de Covid-19 a débloqué le 21 décembre dernier une aide d’urgence de 177,96 millions de dollars au titre de l’instrument de financement rapide (IFR) et de la facilité de crédit rapide (FCR), avait à cette occasion insisté sur la nécessité pour le Bénin d’ « accroître les recettes intérieures de manière à les rapprocher de l’objectif régional », en vue, notamment, de « renforcer la viabilité de la dette ».

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

3098_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte