Assurances

Sanlam, NSIA, Axa… Quand le Covid-19 rebat les cartes de l’assurance santé

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 19 février 2021 à 12h30
Au Sénégal, une mère et son fils pendant une consultation au Centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) de la Medina

Au Sénégal, une mère et son fils pendant une consultation au Centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) de la Medina © Sylvain CHERKAOUI pour Jeune Afrique

Segment jusque-là négligé sur le continent, faute de clientèle et de rentabilité, l’assurance santé est depuis peu intégrée dans les stratégies de croissance des compagnies. Des leaders historiques aux nouveaux acteurs numériques du marché.

« Le Covid-19 a brusqué tout le monde ». Un truisme répété à l’envi parmi les acteurs de l’assurance, la soudaineté et la brutalité de la pandémie ayant bouleversé des pans entiers des économies. En Afrique, la crise sanitaire apparue au début de l’année dernière a particulièrement bousculé les assureurs, alors que les États se sont en majorité retrouvés impuissants face à l’ampleur des dommages à couvrir.

« La première réaction des compagnies d’assurance a été de renvoyer la responsabilité aux pouvoirs publics pour la prise en charge des conséquences du Covid-19 », entame un consultant spécialiste du secteur financier africain qui reconnaît que les assureurs ne voulaient pas ouvrir ce grand dossier, la branche santé étant de fait considérée comme non rentable.

90 % de la population laissée de côté

Toutefois, passé ce premier mouvement de recul, les acteurs se sont mobilisés en masse pour répondre aux conséquences sanitaires immédiates. Entrouvrant la porte à une future remise à plat d’un système de protection qui laisse de côté près de 90 % de la population.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte