Politique

RDC : le plan de Joseph Kabila face à l’offensive de Félix Tshisekedi

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Joseph Kabila, en décembre 2018 à Kinshasa.

Joseph Kabila, en décembre 2018 à Kinshasa. © JOHN WESSELS/AFP

Retranché depuis fin décembre dans sa ferme de Kashamata, Joseph Kabila peaufine sa stratégie afin de contrer les manœuvres du chef de l’État Félix Tshisekedi visant à prendre le contrôle de la majorité.

Depuis Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, Joseph Kabila a mené une série de consultations avec les membres de sa plateforme politique, le Front commun pour le Congo (FCC), et ceux du comité de crise qu’il a mis en place après son départ dans l’espace grand Katanga, le 11 décembre.

Objectif : trouver une issue à la crise politique, après l’annonce de la rupture de la coalition que le FCC formait avec le Cap pour le Changement (Cach) de Félix Tshisekedi. En quête d’une nouvelle majorité, le chef de l’État bénéficie en effet du ralliement de nombreux membres du camp de l’ancien président. Selon nos informations, cinq hypothèses ont été débattues.

Rejoindre l’opposition ?

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte