Transport aérien

Olfa Hamdi : une « Américaine » pour sauver Tunisair

Réservé aux abonnés | | Par - à Tunis
Mis à jour le 07 janvier 2021 à 15h03
OlfaHamdi

OlfaHamdi © Concord Project Technologies

Installée aux États-Unis depuis des années, Olfa Hamdi a été choisie pour son expertise d’ingénieure mais aussi sa vision outre-atlantique du management. Sa mission : sauver une compagnie à l’agonie.

Il y a moins de dix ans, en 2012, la nouvelle PDG de Tunisair, Olfa Hamdi, recevait le prix Abou Al Kacem Chebbi, qui récompense chaque année le meilleur étudiant tunisien installé aux États-Unis.

À l’époque, la Gafsienne citait Bourguiba pour définir sa vision de l’engagement : « Préférer une réforme modeste qui en permet une autre, à un miracle impossible. » À 32 ans, c’est pourtant bien un impossible miracle qu’elle tentera de réussir à la tête de l’entreprise publique à l’agonie.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)
Fermer

Je me connecte