Archives

Histoire du franc CFA

Le continent africain compte 41 monnaies différentes pour 53 pays. Les francs CFA – parce qu’il n’y en pas qu’un seul – concernent quatorze pays : il y a, en effet, le franc CFA de la zone Ouest (huit pays : Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) et celui de la zone centrale (six pays : Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad).
Chaque franc CFA n’est utilisable que dans sa propre zone (par exemple, le détenteur de francs CFA « Ouest » ne peut les échanger dans un pays de la zone « Est », le transfert ne peut se faire que par voie bancaire, et donc sous contrôle.
En clair, les francs CFA ne sont pas identiques, même s’ils ont le même sigle. Ils sont émis par des banques centrales différentes et leur signification n’est pas la même. Le CFA de la zone Ouest se décline ainsi : franc de la Communauté financière africaine. Celui de la zone centrale : franc de la coopération financière en Afrique centrale.
Ces deux francs ont été créés en même temps (1959) pour remplacer le franc CFA unique d’avant les indépendances, le fameux franc des colonies françaises d’Afrique, lancé le 26 décembre 1945 (date de la première réforme monétaire française d’après guerre). La création du franc CFA était – et reste toujours – justifiée par la coopération particulière maintenue entre la France et certaines de ses anciennes colonies : mise en commun des réserves de change, garantie de convertibilité, parité fixe. Certains pays ont choisi, lors de l’indépendance ou après, de quitter la zone franc coloniale : Algérie, Maroc, Tunisie, Mauritanie, Madagascar, Guinée… Le Mali l’a quittée en 1962 pour la réintégrer en 1984.
La parité fixe du franc CFA (la même pour les deux zones) a été changée quatre fois en cinquante ans :
– en 1948, avec la dévaluation du franc métropolitain : la valeur du franc CFA est passée à 2 F, contre 1,70 F en 1945, soit une réévaluation de 17,65 % ;
– en 1960, avec la création du nouveau franc (1 franc « lourd » = 100 anciens francs), le franc CFA a été maintenu dans sa valeur : 1 F CFA = 0,02 NF ou 1 NF = 50 F CFA ;
– en 1994, avec la dévaluation de 50 % du franc CFA : 1 F CFA = 0,01 NF ou 1 NF = 100 F CFA ;
– en 1999, avec la disparition du franc français et la création de la monnaie unique européenne (euro), le franc CFA a été rattaché à l’euro selon la même parité fixe, la garantie de convertibilité étant toujours à la charge de l’État français : 1 euro = 655,95 F CFA.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte