Politique

Algérie : le président Tebboune de retour après deux mois d’absence

| Par Jeune Afrique avec AFP
Le président Abdelmadjid Tebboune, lors d’une conférence de presse, en décembre 2019.

Le président Abdelmadjid Tebboune, lors d'une conférence de presse, en décembre 2019. © Fateh Guidoum/AP/SIPA

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune avait été transféré en Allemagne le 28 octobre pour des « examens médicaux approfondis » après avoir contracté le Covid-19.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune est apparu mardi soir à la télévision publique de retour dans son pays après un séjour de deux mois en Allemagne où il a été soigné du Covid-19. « C’est difficile d’être loin de son pays et plus difficile encore pour quelqu’un qui a beaucoup de responsabilité », a déclaré le chef de l’État, dont les images ont été diffusées au journal télévisé de 20 heures de l’ENTV.

L’avion présidentiel avait quitté Berlin en milieu d’après-midi pour atterrir à Alger vers 18 heures locales (17 heures GMT). Apparemment en bonne santé, Abdelmadjid Tebboune, qui a repris du poids depuis sa dernière apparition télévisée le 13 décembre, a laissé entendre qu’il était presque guéri du Covid-19.

Fin de convalescence

Il a été accueilli à l’aéroport par plusieurs hauts responsables algérien, dont le Premier ministre Abdelaziz Djerad et le chef d’état-major e l’armée, le général Saïd Chengriha. Il s’est exprimé brièvement pour souhaiter « une heureuse année à tous les Algériens », « bien meilleure que 2020 ».

Le 13 décembre, Tebboune avait annoncé via un clip vidéo publié sur son compte Twitter son retour dans les « plus brefs délais ». « Aujourd’hui, grâce à Dieu, aux médecins de l’hôpital militaire [d’Alger] et allemands, je suis sur le chemin du rétablissement. Peut-être que ça prendra une semaine, deux semaines ou trois. Je vais récupérer toutes mes forces physiques », avait-il déclaré.

Âgé de 75 ans et grand fumeur, Abdelmadjid Tebboune avait quitté l’hôpital militaire de Aïn Naâdja à Alger pour un établissement spécialisé en Allemagne le 28 octobre, après avoir contracté le Covid-19. Il avait fini ses soins et quitté l’hôpital fin novembre, mais avait prolongé son séjour en Allemagne pour une période de convalescence.

Sur Twitter, le président algérien a annoncé avoir ordonné au Premier ministre de présider « immédiatement » une réunion avec le comité scientifique chargé du suivi épidémiologique et de choisir le vaccin « le plus approprié » contre le Covid-19 afin de démarrer le processus de vaccination à partir de janvier.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte