Société

Féminicides : en Algérie, ces artistes qui veulent libérer la parole

Réservé aux abonnés | | Par
Des actrices algériennes se mobilisent contre les féminicides.

Des actrices algériennes se mobilisent contre les féminicides. © Actrices algeriennes unies contre le féminicide/Facebook

En Algérie, les langues se délient autour de la question des violences faites aux femmes. Et la libération de la parole passe par la scène artistique.

Le débat fait rage sur la toile algérienne depuis le meurtre atroce de Chaïma, il y a trois mois. Âgée de 19 ans, la jeune femme a été battue, violée et brûlée vive. Outrés , une trentaine d’actrices, de chanteuses et de chanteurs se sont directement impliqués, usant de leur notoriété pour appeler leurs concitoyens à la réflexion.

Visages fermés, regards tristes, une vingtaine d’actrices de tous âges, figures du cinéma algérien, posent sur une photo sur laquelle on peut lire : « Actrices algériennes unies contre les féminicides ». Vêtues de noir, elles portent le deuil des femmes assassinées, dont Narimane Mouaci Bahi et Wiame Awres, deux militantes, égrènent le compte morbide chaque jour.

La campagne, qui a débuté mi-octobre, est notamment portée par Bahia Rachedi, Souhila Mallem, Leïla Touchi, ainsi que Adila Bendimerad, l’initiatrice du projet. Depuis le début de l’année 2020, elles ont comptabilisé 53 féminicides, recensés sur une plateforme dédiée. Un chiffre qui ne reflète que les affaires médiatisées, bien en deçà de la réalité. Les seules données officielles disponibles sont en effet les 7 083 plaintes pour violences faites aux femmes enregistrées par la Direction générale de la sureté nationale (DGSN) en 2019.

« Ta place est dans la cuisine »

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte