Politique

Libye : la LIA obtient une victoire à Londres, mais pas le dégel de ses avoirs

Réservé aux abonnés | | Par
Ali Mahmoud Hassan© LIA/FACEBOOK

Ali Mahmoud Hassan© LIA/FACEBOOK © Ali Mahmoud Hassan © LIA/FACEBOOK

Face à la justice britannique, le patron de la Libyan Investment Authority à Tripoli, Ali Mahmoud Hassan, a récupéré la gestion des procès du fonds souverain. Mais il continue à batailler pour ses avoirs.

Le 18 décembre, la rumeur avait pris comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, reprises par des médias libyens : la Libyan Investment Authority (LIA) aurait obtenu le dégel de ses avoirs à la suite d’une décision de la justice britannique.

Le fonds souverain libyen a certes décroché une victoire devant le tribunal de commerce de Londres, mais les avoirs restent bel et bien gelés. Cette campagne de désinformation a été orchestrée, selon nos sources, par les réseaux des Frères musulmans.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte