Diplomatie

Gabon : comment Ali Bongo Ondimba a dynamisé la Ceeac

Réservé aux abonnés | | Par
Le président Ali Bongo Ondimba lors du sommet extraordinaire de la Ceeac, le 18 décembre 2019.

Le président Ali Bongo Ondimba lors du sommet extraordinaire de la Ceeac, le 18 décembre 2019. © Présidence du Gabon

Avec la réforme de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (Ceeac), Libreville tente de retrouver son rayonnement et son influence d’antan.

Le 27 novembre, Ali Bongo Ondimba a passé le flambeau de la présidence de la Ceeac à son homologue congolais, Denis Sassou Nguesso. « Ensemble, nous avons fait aboutir la réforme de cette institution conformément au mandat que vous m’aviez confié en 2015 », s’est réjoui le chef de l’État gabonais devant ses pairs d’Afrique centrale. Il a ensuite salué une évolution « qui s’ancre dans les aspirations profondes de notre jeunesse ».

Satisfecit

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte