Politique

Dan Gertler : de Kabila à Steinmetz, enquête au cœur des réseaux du magnat israélien

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 21 décembre 2020 à 10h13
L’homme d’affaires Dan Gertler.

L'homme d'affaires Dan Gertler. © Simon Dawson/Bloomberg via Getty Images

De Tel Aviv à Kinshasa, discret intermédiaire de Joseph Kabila, Dan Gertler a tissé ses réseaux jusqu’à devenir un personnage incontournable des paysages israélien et congolais. Amis politiques, partenaires, communicants, avocats… Jeune Afrique dessine l’influent premier cercle du magnat israélien.

À 46 ans, l’Israélien Dan Gertler a passé la moitié de sa vie à faire des affaires en RDC, où il a débarqué aux environs de 1997, alors que Laurent-Désiré Kabila était au pouvoir. Magnat des mines, du diamant au cuivre, il a ensuite noué une solide amitié avec le fils de ce dernier, Joseph Kabila, lequel a favorisé son implantation durable à Kinshasa et sa relation privilégiée avec la Gécamines, la société minière nationale.

Artisan majeur du rapprochement entre Kinshasa et le Washington de George W. Bush, homme d’affaires controversé, sous sanctions des États-Unis pour des soupçons de corruption depuis décembre 2017, Dan Gertler a fait de la discrétion son credo, fuyant la presse et s’entourant de communicants et d’avocats triés sur le volet. Jeune Afrique vous dévoile les réseaux du milliardaire israélien, naturalisé congolais.

Les_intimes

· Joseph Kabila

L’ancien président congolais est aujourd’hui un ami personnel du milliardaire israélien, qui a débuté dans les affaires en RDC sous son père Laurent-Désiré Kabila, en 1997. Les deux hommes, qui se voient régulièrement, se sont rencontrés par l’entremise d’hommes tels que le rabbin Shlomo Bentolila et Augustin Katumba Mwanke, conseiller de Joseph Kabila et ancien gouverneur du Katanga sous Laurent-Désiré Kabila.

Décédé dans un accident d’avion en 2012, Augustin Katumba Mwanke avait fait évacuer en hélicoptère le fils du Mzee en 2000, alors que les troupes rwandaises, alliées au Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), encerclaient la ville de Pweto, près de Lubumbashi. Le trio de confiance formé par Joseph Kabila, Augustin Katumba Mwanke et Dan Gertler est le socle de la bonne fortune katangaise de l’Israélien.

· Shlomo Bentolila

Il fait office de conseiller spirituel pour le juif pratiquant qu’est Dan Gertler. Rabbin natif du Maroc et établi à Kinshasa depuis 1991, cinq ans avant le milliardaire israélien, il est le chef de la communauté juive de Kinshasa et bénéficie également d’une grande influence en Afrique centrale, mais aussi en Afrique de l’Ouest, notamment au Nigeria et en Côte d’Ivoire.

Shlomo Bentolila est le représentant en Afrique du mouvement Habad, l’une des branches principales du hassidisme contemporain et du judaïsme orthodoxe. Il est proche de Joseph Kabila (dont il a favorisé l’amitié avec Gertler) et il a entretenu des relations avec d’autres chefs d’État africains, comme Blaise Compaoré ou Laurent Gbagbo.

Congo_connection3

· Pieter Deboutte

Le Belge est l’un des hommes-clés du dispositif congolais de Dan Gertler, qui se rend au moins une fois par mois actuellement sur place – la crise sanitaire mondiale l’ayant contraint à réduire ses visites, qui étaient auparavant hebdomadaires. Partenaire de longue date de l’Israélien, Pieter Deboutte est considéré à Kinshasa comme son bras droit. Il gère d’ailleurs certaines de ses sociétés, comme Moku Goldmines.

Deboutte est entouré d’une petite équipe de collaborateurs, dont un responsable administratif, un comptable, un chargé de logistique, et un secrétaire. Il est également visé par les sanctions américaines touchant Gertler. Selon nos informations, celles-ci ralentissent d’ailleurs considérablement les activités de l’homme d’affaires en RDC.

· Albert Yuma Mulimbi

Il préside depuis 2010 le conseil d’administration de la Gécamines, l’entreprise minière publique, et dirige depuis 2005 la Fédération des entreprises du Congo (FEC). Membre du célèbre « clan des Katangais » et proche de Joseph Kabila, Albert Yuma Mulimbi est un soutien de poids pour Dan Gertler, qui trouve à la tête du patronat une oreille favorable. Il considère que Dan Gertler est l’un des seuls investisseurs étrangers à avoir aidé la RDC après la guerre de 1996-1997.

Le Katangais a en outre su conserver ses postes, malgré les réticences de Félix Tshisekedi lorsque celui-ci est arrivé à la présidence en 2019. Une nouvelle élection doit cependant se tenir le 23 décembre à la FEC, la présidence de Yuma Mulimbi étant menacée après que son concurrent Dieudonné Kasembo Nyembo a formé un recours devant le Conseil d’État. Cette juridiction a estimé que des irrégularités dans le processus électoral justifiait son annulation.

· Deo Kasongo

Le Congolais est l’homme qui s’occupe de la communication de Dan Gertler en RDC. Fondateur de l’agence de marketing et de communication Divo Group (Des Idées qui Valent de l’Or), Deo Kasongo est en entrepreneur bien connu des Congolais et en particulier des Kinois, puisqu’il s’est porté en 2019 candidat au poste de gouverneur de la capitale Kinshasa.

Opérateur économique, propriétaire, entre autres, de la radio Buzz FM et de la télévision D9TV, il est celui qui a organisé la dernière sortie médiatique de Gertler, lors de laquelle ce dernier a annoncé aux Congolais qu’ils étaient ses partenaires et qu’il allait partager avec eux, d’ici à la fin de l’année 2020, les dividendes de l’un de ses projets miniers situé au Katanga.

Israel_connection_2

· Shmuel Schnitzler

Oncle de Dan Gertler, il est l’une des inspirations familiales du milliardaire. Shmuel Schnitzer a été président de l’Israel Diamond Exchange (IDE) de 1998 à 2004 et de 2013 à 2015, et président de la Fédération mondiale des bourses de diamant (WFDB) de 2002 à 2006. Figure quasi-légendaire du milieu diamantaire israélien, il est le fils d’un autre grand nom du secteur, Moshe Shnitzer (décédé en 2007), grand-père de Gertler, cofondateur en 1947 et premier président de la Bourse du diamant en Israël.

· Chaïm Leibowitz

Il est considéré comme l’un des confidents de Dan Gertler. Chaïm Leibowitz, homme d’affaires juif américain né à Brooklyn, est l’un des premiers associés de l’Israélien en RDC dans le domaine du commerce de diamants, à travers la société canadienne Emaxon. Cette dernière, dirigée par Gertler et Leibowitz, avait signé en 2002 un contrat avec la Société minière de Bakwanga : elle lui accordait un prêt de 15 millions de dollars et pouvait commercialiser 88 % des diamants produits par cette entreprise sur quatre ans.

Leibowitz, soutien du Parti républicain aux États-Unis, est un proche de Condoleezza Rice, ex-secrétaire d’État de George W. Bush. Joseph Kabila l’avait chargé, comme Gertler, de favoriser les relations de Kinshasa avec Washington. Il a aussi été un familier de l’ex-ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, avec qui Gertler entretient de bonnes relations. Celui-ci est un habitué des bureaux du Premier ministre Benyamin Netanyahou.

· Beny Steinmetz

Les deux hommes ont des points communs évidents, étant tous deux issus d’une grande famille diamantaire israélienne et ayant choisi l’Afrique comme terrain de jeu. C’est avec le milliardaire Beny Steinmetz que Dan Gertler (également associé à Glencore) a racheté en 2006 des exploitations de cuivre du Katanga rassemblées au sein de la société Nikanor.

Prenant peu à peu le contrôle de la société, qu’ils ont ensuite introduite en bourse sur le marché alternatif londonien, ils ont favorisé en 2008 sa fusion avec Katanga Mining Limited, afin d’en faire le plus gros producteur de cuivre du continent et de cobalt au monde. Avec ce partenariat, Dan Gertler est devenu l’un des acteurs incontournables du marché.

Les deux Israéliens ont aussi repris en 2008 la Banque internationale de crédit, avant de la revendre à First Bank of Nigeria en 2011. Depuis quelques années, leurs relations d’affaires se sont distendues.

· Avigdor Lieberman

Dan Gertler est considéré comme un proche de l’ancien ministre israélien, aujourd’hui chef du parti ultranationaliste Beiteinu (il en a été tête de liste aux législatives de 2006, 2009 et 2015) et opposant au Premier ministre Benyamin Netanyahou depuis 2018. Avigdor Lieberman est aussi un ami de Chaïm Leibovitz. À partir de 2001, il a fait partie des gouvernements d’Ariel Sharon, d’Ehud Olmert et de Netanyahou, comme ministre des Infrastructures, des Transports, des Affaires étrangères ou encore de la Défense.

Selon plusieurs témoignages, recueillis notamment par les justices israélienne et américaine, Gertler aurait favorisé dès 2000 les relations entre Joseph Kabila, alors président, et Lieberman. L’un des autres anciens associés de Gertler, Beny Steinmetz, est quant à lui réputé être un ami de l’ancien Premier ministre Ehud Olmert.

Les_avocats

· Daoud, Bonnant, Dershowitz…

Sous sanctions des États depuis décembre 2017, régulièrement confronté à des accusations de malversations depuis quinze ans, Dan Gertler ne lésine pas sur les moyens pour se défendre. En Europe, il a engagé des avocats en France, à l’instar d’Emmanuel Daoud (associé du cabinet Vigo et défenseur de la Fédération internationale des droits de l’homme), en Suisse, avec le ténor Marc Bonnant (également avocat de l’État gabonais), ou encore en Grande Bretagne. À Londres, il est ainsi représenté par le cabinet Carter-Ruck, où son dossier est suivi de près par un des plus importants associés, Alasdair Pepper.

Cette firme est reconnue comme l’une des meilleurs spécialistes en droit des médias au Royaume-Uni, mais s’est aussi spécialisée dans les domaines des litiges commerciaux et du droit international. Enfin, Gertler a également intégré deux poids lourds dans son équipe de défense aux États-Unis : Alan Dershowitz – célèbre pour avoir représenté Mike Tyson, O. J. Simpson et Donald Trump – et Louis Freeh. Ce dernier, ancien directeur du FBI de 1993 à 2001, s’est cependant récemment mis en retrait du barreau pour se consacrer au domaine de l’analyse de risque.

Communicants_

· Rory Godson et Lior Chorev

Comme l’Angolaise Isabel Dos Santos (lors des Luanda Leaks) et le Franco-Ivoirien Tidjane Thiam, Dan Gertler a fait appel à Powerscourt, une agence de communication basée à Londres pour gérer la crise née en 2016 d’un rapport de l’ONG Global Witness l’accusant de corruption en RDC.

Fondée par Rory Godson, cette agence compte dans ses rangs le communicant John Murray, Matthew O’Toole, ex-conseiller de Downing Street, et Lord Hogan-Howe, qui a dirigé la police de Londres.

Beny Steinmetz est également un client de Powerscourt, qu’il a engagé en 2012 pour défendre sa compagnie minière BSGR, alors accusée d’avoir acquis frauduleusement des permis d’exploitation au mont Simandou, en Guinée. Dan Gertler travaille également avec l’Israélien Lior Chorev, associé chez Euro RSCG Israël, que les médias connaissent comme son porte-parole.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte