Politique

Gabon : les conseillers de l’ombre de la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 13 décembre 2020 à 16:51

La Première ministre du Gabon Rose Christiane Ossouka Raponda. © Présidence Gabon

Crise sanitaire et relance économique. Nommée le 16 juillet 2020 à la primature, Rose Christiane Ossouka Raponda n’a pas dévié du programme fixé par Ali Bongo Ondimba. Discrète, elle s’appuie sur un réseau de fidèles et sur des experts nommés par son prédécesseur.

En 2013, alors qu’elle était élue conseillère municipale dans le troisième arrondissement de Libreville, tous les regards étaient tournés, dans la même circonscription, vers l’ex-ministre Laure Olga Gondjout, ou vers l’ancienne Première dame Patience Dabany.

En janvier 2019, peu avaient vu venir sa nomination au ministère de la Défense nationale, en remplacement d’Étienne Massard Kabinda Makaga. Quant à son arrivée à la primature, il y a cinq mois, elle en a surpris plus d’un, même si certains de ses soutiens, comme la présidente de la Cour constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsuo, avaient discrètement plaidé pour elle.

Sur qui s’appuie Rose Christiane Ossouka Raponda, appelée par le président Ali Bongo Ondimba à se concentrer sur la crise sanitaire et la relance économique ? Jeune Afrique dévoile les noms des principaux lieutenants de la Première ministre, ainsi que ceux de ses principaux soutiens.

Patience Dabany et Marie-Madeleine Mborantsuo

En 2013, Rose Christiane Ossouka Raponda est élue conseillère municipale dans le troisième arrondissement de la capitale sous l’étiquette du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Elle figure à l’époque sur la liste d’une certaine Patience Dabany, la mère d’Ali Bongo Ondimba. C’est avec son soutien qu’elle est élue maire de la capitale en 2014.

Depuis, Patience Dabany, sans s’impliquer outre mesure dans la conduite de la politique du pays, est considérée comme l’une de ses protectrices, au même titre qu’une autre ancienne compagne d’Omar Bongo Ondimba, Marie-Madeleine Mborantsuo.

Dès le départ d’Emmanuel Issoze Ngondet de la primature en janvier 2019, cette dernière a beaucoup plaidé auprès d’Ali Bongo Ondimba en faveur de la nomination d’une femme – et en l’occurrence de sa protégée – comme Premier ministre. Sylvia Bongo Ondimba, la Première dame, était à l’époque sur la même longueur d’ondes.

• Noël Landry Posso

Directeur de cabinet de la Première ministre, Noël Landry Posso est un ancien du ministère des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures mais il a surtout été conseiller de Rose Christiane Ossouka Raponda lorsqu’elle était maire de Libreville de 2014 à 2019. Il avait déjà suivi son actuelle « patronne » au ministère de la Défense, où il était conseiller technique.

Noël Landry Posso a pour adjoint à la primature un autre ancien conseiller de la Défense, Janvier Ngoua Ona, lequel a également été directeur général des finances à la mairie de Libreville, où il a connu Rose Christiane Ossouka Raponda. Cette dernière a également à son côté une autre ancienne de la Défense, sa cheffe de cabinet Paule Addhas Kogou.

• Rodrigue Mboumba Bissawou

Conseiller principal de la Première ministre pour la communication et la presse, il a occupé le même poste au ministère de la Communication et de l’Économie numérique durant l’année 2019. Il a été formé à l’Institut supérieur de management de Dakar.

Ancien artisan du Plan stratégique Gabon émergent, il avait surtout intégré les services de la présidence en février 2020 en tant que conseiller en communication. Il y travaillait au côté du porte-parole du palais du Bord de mer, Jessye Ella Ekogha.

• Paul Engneng Zolo

Conseiller et patron des « départements techniques » de la primature, ce spécialiste en droit international privé, auteur d’une thèse sur les atteintes à la sûreté de l’État, est le conseiller juridique de la Première ministre. Il est notamment chargé des relations avec les institutions et de l’évaluation des politiques publiques.

Paul Engneng Zolo a auparavant été conseiller dans plusieurs administrations, du Conseil national de la communication aux ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, de l’Eau et de l’Énergie, ou des Forêts et de l’Environnement (sous Guy-Bertrand Mapangou).

• Docteur Eric Augustin Baye

Il est le conseiller de Rose Christiane Ossouka Raponda pour la santé. Endocrinologue, Eric Augustin Baye est actuellement en première ligne sur les questions liées à la situation sanitaire gabonaise et à la pandémie de Covid-19.

Spécialiste reconnu du diabète, il a occupé de nombreuses fonctions au sein de l’administration, dont celle de directeur général adjoint du centre hospitalier d’Angondjé et de directeur général du centre hospitalier universitaire de Libreville. Il a quitté ce dernier poste pour intégrer la primature en février 2019, durant le mandat de Julien Nkoghe Bekale.

• Marie Edith Tassyla Doumbeneny

Conseillère pour la diplomatie et les Gabonais de l’extérieur, cette diplomate originaire de Franceville a été formée en communication, lettres et civilisations étrangères et sciences politiques en France. Elle a intégré le ministère des Affaires étrangères en 2000, successivement conseillère chargée du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) puis conseillère culturelle à l’ambassade du Gabon à Bruxelles.

Sa carrière l’a ensuite menée à Addis-Abeba, où elle fut représentante permanente adjointe auprès de l’Union africaine et ambassadrice en Éthiopie. Nommée en 2017 secrétaire générale du ministère des Affaires étrangères de Noël Nelson Messone, elle a rejoint la primature dès février 2019, au cours du précédent mandat.

• Yvon Guy Donat Tchicot

C’est le monsieur « pétrole et énergie » de la Première ministre. Ancien ambassadeur au Japon (2015-2017), ex-directeur de cabinet de Régis Immongault Tatangani, lorsque celui-ci était ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques (2009-2012), il a lui aussi intégré la primature lorsque Julien Nkoghe Bekale était à sa tête. Ce dernier avait nommé Yvon Guy Donat Tchicot à la tête du département Eau, Énergie, Mines, Pétrole, Hydrocarbures, poste qu’il a conservé.