Archives

Vers une remontée des cours du coton

L'Icac table sur un déficit de 200 000 tonnes pour 2005-2006.

Bonne nouvelle pour les producteurs d’or blanc : le Comité consultatif international du coton (Icac) mise, dans son dernier rapport publié début février, sur une remontée des cours mondiaux de la fibre en 2005-2006 autour de 57 cents la livre. L’année 2005 devrait donc être meilleure que 2004, qui a vu, en novembre, les cours plonger à leur plus bas niveau depuis 2001. Le surplus de production attendu pour la campagne 2004-2005 (de l’ordre de 2,5 millions de tonnes) devrait inciter les agriculteurs à réduire les superficies plantées. L’Icac table sur un déficit de 200 000 tonnes pour 2005-2006, ce qui, inévitablement, devrait favoriser la hausse du prix d’achat et de vente de la fibre.
Reste que, pour le moment, les cours sont toujours très bas (43 cents la livre le 10 février). Ils étaient pourtant légèrement remontés en janvier, à la suite de l’offensive des fonds d’investissement, qui pariaient que les Chinois allaient devoir acheter du coton sous peu. Mais, en cette période de fête du nouvel an, l’économie du géant asiatique s’est engourdie, et les spéculateurs ont donc finalement liquidé leurs positions. Cela a provoqué une nouvelle plongée du prix de la fibre. Toutefois, les filateurs chinois passeront bien aux achats, ce qui permettra aux cours de rebondir.
Pour finir, l’autre nouvelle encourageante, en ce début d’année, pour les producteurs africains tient au projet de budget pour 2006 présenté par l’administration Bush. Il prévoit de réduire de 5 % les subventions versées aux agriculteurs américains, qui, comme chacun sait, mettent en danger les filières cotonnières du continent.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte