Économie

Citadel Capital finalise son augmentation de capital à 1,15 milliard de dollars

Par
Mis à jour le 11 avril 2014 à 13:56

Citadel Capital, le plus important fonds d’investissement opérant en Afrique, a finalisé son augmentation de capital à 1,15 milliard de dollars le mercredi 9 avril. Cette opération devrait lui permettre d’assurer sa transformation en holding d’investissement.

Le capital-investisseur Citadel Capital a bouclé la levée des 3,64 milliards de livres égyptiennes (soit environ 522 millions de dollars), nécessaires à l’augmentation de son capital à 8 milliards de livres (1,15 milliard de dollars), a annoncé le groupe dans un communiqué en date du 9 avril. Cette opération devrait lui permettre d’assurer sa métamorphose et passer du statut de premier capital-investisseur en Afrique (avec 9,5 milliards de dollars d’actifs sous gestion, répartis entre une quinzaine de pays) à celui de société d’investissement, disposant d’un véritable contrôle sur les entreprises de son portefeuille.

Métamorphose

Il s’agit d’une « étape majeure » pour la société qui a enregistré des pertes au cours des deux dernières années, notamment en raison de la crise économique dans le monde arabe, a déclaré a déclaré Ahmed Heikal, président et fondateur de Citadel Capital, cité dans le communiqué du groupe financier.

Lire aussi :

Égypte : Citadel Capital augmente son capital et change de structure

Capital-investissement : le best-of 2013

Afrique subsaharienne : Abraaj veut lever 800 millions

« Nous sommes partis d’un modèle hybride d’entreprise à forte intensité capitalistique et nous avons changé notre modèle entrepreneurial pour finalement devenir une véritable société d’investissement », s’est réjouit Ahmed Heikal.

« La liste des entreprises que nous ciblons sera sans doute plus resserrée désormais, notre profil de risque moins élevé, a-t-il dévoilé, mais certaines choses n’ont pas changé. Nous comptons toujours être les chefs de file de l’Afrique dans les domaines des ressources et des infrastructures ».

Repositionnement

Aussi, Citadel Capital renforce son re-positionnement stratégique. Il y a deux mois, rapporte l’agence Reuters, le fonds d’investissement privé a déclaré avoir obtenu des financements pour acquérir des participations complémentaires de 3,7 milliards de livres égyptiennes dans des sociétés appartenant à ses cinq domaines-clés : énergie, transports, agroalimentaire, exploitation minière et ciment.

Toujours dans le cadre de sa transformation en une société de portefeuille et d’investissements, Citadel Capital envisage notamment de vendre, ses intérêts en Algérie et ses activités de fabrication de verre et de métallurgie en Egypte, a indiqué Ahmed Heikal, cité par Reuters. L’entreprise compte clore la vente de sa participation dans la Banque égyptienne du Soudan – qui s’élève à 66,1%- et s’attend à ce que ces cessions d’actifs rapportent des centaines de millions de dollars au cours des trois années à venir.