Politique

Côte d’Ivoire : les piliers du système Soro

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 27 novembre 2020 à 17h16
Guillaume Soro, en septembre 2020 à Paris.

Guillaume Soro, en septembre 2020 à Paris. © Ivory Coast's presidential candidate, former rebel leader and prime minister Guillaume Soro attends a news conference in Paris ahead of next month election, France, September 17, 2020. © Charles Platiau/REUTERS

En exil en Europe depuis 2019, l’ancien président de l’Assemblée nationale est l’opposant le plus virulent à Alassane Ouattara. Voici les fidèles sur lesquels il s’appuie pour mener bataille.

Depuis l’annonce de la réélection d’Alassane Ouattara à un troisième mandat, Guillaume Soro est sans doute son plus farouche adversaire – et celui dont le président ivoirien se méfie le plus. Il n’a pas hésité à appeler les forces armées ivoiriennes à « agir » contre le pouvoir du chef de l’État après l’annonce des résultats.

Poursuivi dans son pays pour tentative de déstabilisation, l’ex-président de l’Assemblée nationale s’est exilé en Europe en 2019. Il s’appuie aujourd’hui sur une équipe resserrée, qui a quitté Abidjan avec lui après sa démission du perchoir.

  • Affoussiata Bamba Lamine

Ancienne ministre de la Communication et porte-parole adjointe du gouvernement (2012-2017), elle est l’avocate personnelle de Guillaume Soro. C’est elle qui coordonne sa défense dans tous les dossiers et qui a plaidé sa cause ces derniers mois, avec succès, auprès de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). Au-delà de ses fonctions, elle fait surtout office de conseillère spéciale. Son patron la consulte très souvent.

  • Toh Marc Ouattara

Guillaume Soro l’avait choisi comme chef de cabinet quand il présidait l’Assemblée nationale, de 2012 à 2019. Il l’a depuis conservé à ce poste. À ce titre, il est l’un de ses plus proches collaborateurs, il gère notamment son agenda et les questions logistiques durant cette période d’exil. Les deux hommes sont en contact permanent.

  • Moussa Touré

Il était le directeur de la communication de Soro quand ce dernier était au perchoir et continue aujourd’hui à exercer cette fonction. Son patron étant très actif sur les réseaux sociaux, il gère en particulier ses différents comptes.

Autre personnage-clé du dispositif de communication de l’opposant ivoirien, Habib Sanogo est quant à lui chargé des relations avec les différentes institutions.

  • Issiaka Fofana et Sess Soukou Mohamed, dit Ben Souk

Ces deux députés sont des intimes du président de Générations et peuples solidaires (GPS). Issiaka Fofana, député de Kamalo, entretient le lien avec les différents élus en Côte d’Ivoire. Il aide aussi à organiser les rencontres de Soro avec des Européens.

Ben Souk, député de Dabou, est un de ses vieux camarades de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci). Il est parfois son émissaire, comme ce fut le cas auprès de la junte malienne après le coup d’État contre Ibrahim Boubacar Keïta, en août dernier.

  • Abdoulaye Fofana

Ce commandant, qui n’hésite pas à critiquer ouvertement Alassane Ouattara dans des vidéos, est l’aide de camp de Guillaume Soro. Il est donc très souvent à ses côtés et assure certaines missions personnelles. Idem pour Dibonan Koné, son chargé de protocole, qui l’accompagne dans ses différents déplacements. Les deux hommes sont aussi chargés de la sécurité de Soro.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte