Économie

Cameroun : Henri Ewelé débarqué de la direction de Chanas

Par
Mis à jour le 15 avril 2014 à 13:19

Henri Ewelé a été relevé de son poste de directeur général par le conseil d’administration de l’assureur camerounais Chanas. Il a été remplacé par Albert Pamsy, sept mois à peine après son accession à ce poste.

Jacqueline Casalegno, le retour ! Ou presque. Moins de sept mois après lui avoir confié la position de directeur général, le conseil d’administration de l’assureur camerounais Chanas vient de retirer sa confiance à Henri Ewelé. Débarqué de son poste vendredi 11 avril, il a été remplacé par Albert Pamsy, qui a occupé les postes de chef de la division des assurances au ministère des Finances du Cameroun et de président du conseil d’administration de la Compagnie commune de réassurance des États membres de la Cima (Cica-re).

Sur la crise de succession :

Guerre de succession au sein de Chanas Assurances

Jacqueline Casalegno perd la direction de Chanas

Sur le secteur des assurances en Afrique :

Couverture maladie en Afrique : les assurances privées ont leur rôle à jouer

Ouagadougou accueille les assureurs africains

Ghana : première incursion de l’assureur Prudential en Afrique subsaharienne

Cette décision n’est qu’un nouvel épisode de la longue guerre de tranchées que se sont livrés tout au long de l’année 2013 Jacqueline Casalegno, fondatrice de Chanas Assurances, et ses deux directeurs généraux adjoints de l’époque, Dominique Pheulpin et Henri Ewele.

Trêve

Le round décisif avait semble-t-il été remporté le 20 septembre 2013, avec la mise sur la touche de Jaqueligne Casalegno, la suppression du poste de PDG qu’elle occupait – comme l’avait demandé la Commission régionale de contrôle des assurances (CRCA) de la Cima – et l’élévation d’Henri Ewelé au poste de directeur général.

Ce n’était qu’une trêve. Un analyste du secteur explique : « Jacqueline Casalegno, en tant que présidente du conseil d’administration, a repris la main en gagnant une bonne partie du conseil d’administration de Chanas à sa cause. C’est elle qui est allée tirer Albert Pamsy de sa retraite ».

Il reste maintenant à juger de l’impact qu’aura ce remplacement sur les réformes entamées par Henri Ewelé, notamment la réorientation de l’assureur, spécialisé jusqu’alors dans les risques des secteurs du pétrole et des transports, vers les particuliers et les PME du Cameroun. Leader camerounais de l’assurance dommages, Chanas Assurances a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 23 milliards de F CFA (35 millions d’euros) en 2012.