Économie

Pétrole : Total fait une découverte « prometteuse » en Côte d’Ivoire

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l’offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. C’est la première découverte de ce type pour le groupe français dans cette région.

Par
Mis à jour le 17 avril 2014 à 10:09

Total vient d’annoncer avoir trouvé des hydrocarbures liquides en offshore profond en Côte d’Ivoire. Ces réserves ont été découvertes à 2 300 mètres de profondeur, grâce au puits d’exploration Saphir-1XB sur le bloc CI-514, opéré par le groupe français au large de San Pedro, au sud-ouest du pays.

Exploration frontière

« Ce premier puits met en évidence pour la première fois dans le bassin de San Pedro, zone d’exploration frontière de la Côte d’Ivoire, un système pétrolier efficace à huile légère. Nous allons maintenant évaluer ce résultat très prometteur et nous focaliser sur l’extension du prospect vers le nord et l’est », a déclaré Marc Blaizot, directeur exploration du groupe.

Capture décran 2014-04-17 à 10.25.30Cette découverte arrive dans un contexte délicat pour le groupe en Afrique. En effet, le géant français des hydrocarbures, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 189,5 milliards d’euros en 2013, a vu sa production pétrolière chuter de 7% sur le continent africain, durant l’année écoulée.

Bien que le potentiel de la zone explorée par Total en Côte d’Ivoire reste encore à déterminer, cette découverte devrait renforcer l’engagement du pétrolier français dans ce pays, cité parmi ceux représentant des « enjeux importants » pour le groupe, dans le communiqué annonçant les résultats 2013 de la société.

« Des enjeux importants »

Le groupe français détient une participation de 54% sur le permis CI-514, dans lequel se situe le puits prometteur, aux côtés de CNR International (36%) et Petroci Holding (10%). En Côte d’Ivoire, Total est également présent sur trois autres permis d’exploration (CI-100, CI-515, CI-516) situés en offshore très profond. D’ici à la fin de l’année, la multinationale prévoit de forer deux puits supplémentaires, sur les blocs CI-515 et CI-516 (voir la carte).

Sur le bloc CI-100, le groupe poursuit ses travaux d’analyse suite à la découverte de pétrole réalisée en 2013 dans le bassin de Tano.

Lire aussi : 

Jacques Marraud des Grottes : « Une partie de l’ADN de Total est en Afrique »
Guy Maurice, nouveau « Monsieur Afrique » de Total
ENI découvre un nouveau gisement au large de la République du Congo