Energie

Pétrole : Total fait une découverte « prometteuse » en Côte d’Ivoire

En 2013, la production de Total en Afrique a baissé de 7%.

En 2013, la production de Total en Afrique a baissé de 7%. © AFP

Total a annoncé la découverte de pétrole dans l’offshore profond au large de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire. C’est la première découverte de ce type pour le groupe français dans cette région.

Total vient d’annoncer avoir trouvé des hydrocarbures liquides en offshore profond en Côte d’Ivoire. Ces réserves ont été découvertes à 2 300 mètres de profondeur, grâce au puits d’exploration Saphir-1XB sur le bloc CI-514, opéré par le groupe français au large de San Pedro, au sud-ouest du pays.

Exploration frontière

« Ce premier puits met en évidence pour la première fois dans le bassin de San Pedro, zone d’exploration frontière de la Côte d’Ivoire, un système pétrolier efficace à huile légère. Nous allons maintenant évaluer ce résultat très prometteur et nous focaliser sur l’extension du prospect vers le nord et l’est », a déclaré Marc Blaizot, directeur exploration du groupe.

Capture décran 2014-04-17 à 10.25.30Cette découverte arrive dans un contexte délicat pour le groupe en Afrique. En effet, le géant français des hydrocarbures, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 189,5 milliards d’euros en 2013, a vu sa production pétrolière chuter de 7% sur le continent africain, durant l’année écoulée.

Bien que le potentiel de la zone explorée par Total en Côte d’Ivoire reste encore à déterminer, cette découverte devrait renforcer l’engagement du pétrolier français dans ce pays, cité parmi ceux représentant des « enjeux importants » pour le groupe, dans le communiqué annonçant les résultats 2013 de la société.

« Des enjeux importants »

Le groupe français détient une participation de 54% sur le permis CI-514, dans lequel se situe le puits prometteur, aux côtés de CNR International (36%) et Petroci Holding (10%). En Côte d’Ivoire, Total est également présent sur trois autres permis d’exploration (CI-100, CI-515, CI-516) situés en offshore très profond. D’ici à la fin de l’année, la multinationale prévoit de forer deux puits supplémentaires, sur les blocs CI-515 et CI-516 (voir la carte).

Sur le bloc CI-100, le groupe poursuit ses travaux d’analyse suite à la découverte de pétrole réalisée en 2013 dans le bassin de Tano.

Lire aussi : 

Jacques Marraud des Grottes : « Une partie de l’ADN de Total est en Afrique »
Guy Maurice, nouveau « Monsieur Afrique » de Total
ENI découvre un nouveau gisement au large de la République du Congo

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte