Archives

Les diplômes du 2iE reconnus par l’Union européenne

Par - Julien Clémençot
Mis à jour le 14 avril 2008 à 15:54

Sur le continent, un grand nombre d’écoles arborent fièrement l’accréditation du Cames (Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur), label qui atteste de la valeur de leur diplôme en Afrique francophone. Un horizon bien trop étroit pour Paul Giniès, directeur du 2iE, l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement, à Ouagadougou. « Cette évaluation universitaire est limitée géographiquement et, surtout, elle ne tient pas compte des besoins des entreprises. Nous voulons que nos formations soient reconnues dans le monde entier » explique-t-il. Pour arriver à ses fins, l’institut 2iE a entamé une procédure de reconnaissance de ses cursus en France par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI). Un succès qui lui permettra de faire valoir ses diplômes partout en Europe. Une première pour un établissement africain. L’audit décisif est prévu en octobre 2008.