Diplomatie

Cameroun : le procès du saccage de l’ambassade à Paris (encore) reporté ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 18 novembre 2020 à 18h08
L'ambassade du Cameroun, rue d'Auteuil, à Paris.

L'ambassade du Cameroun, rue d'Auteuil, à Paris. © Vincent Fournier /JA

Prévue le 20 novembre, l’ouverture du procès des activistes camerounais soupçonnés d’avoir pris part au saccage de l’ambassade à Paris en 2019 risque à nouveau d’être reporté. Voici pourquoi.

Selon nos informations, Jean-Paulin Woumeni, le conseil principal de l’État du Cameroun, prévoit de demander au tribunal un nouveau renvoi du procès, pour permettre l’ouverture d’un complément d’enquête. Les autorités de Yaoundé estiment que les enquêteurs ont réduit, sans justification, le nombre de personnes poursuivies.

Seulement quatre prévenus

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte