Politique

RDC : le passeport à 99 dollars sera produit par une filiale de Semlex

Réservé aux abonnés | | Par - à Kinshasa
Un passeport biométrique congolais, à Kinshasa en 2017 (illustration).

Un passeport biométrique congolais, à Kinshasa en 2017 (illustration). © Reuters/Stringer

Largement saluée, l’annonce de la diminution drastique du prix du passeport congolais, qui passera de 185 à 99 dollars, suscite aussi de nombreuses interrogations. Le marché, passé de gré à gré avec Locosem, filiale de Semlex, court sur une période de douze mois.

C’était l’un des passeports les plus chers du monde. Jusqu’en juin dernier, pour se procurer le précieux document, les Congolais devaient débourser 185 dollars, prix officiel. Parfois même un peu plus. Un véritable produit de luxe dans un pays où 72 % des habitants vivent sous le seuil de pauvreté.

La publication dimanche 15 novembre de l’arrêté signé par Marie Ntumba Nzeza, la ministre des Affaires étrangères, et José Sele Yalaghuli, le ministre des Finances, portant le prix des passeports biométriques à 99 dollars a donc été largement saluée, tant au sein de la société civile que parmi les politiques.

Mais, à l’image du collectif « Le Congo n’est pas à vendre », certains ont également pointé des « zones d’ombre » autour de cette annonce. Si le collectif a salué « un pas important dans la bonne direction », il a également demandé au gouvernement que ce dossier soit « géré en toute transparence ». Sollicité par Jeune Afrique, le ministère des Affaires étrangères a apporté plusieurs précisions, notamment sur la société choisie pour produire ces nouveaux passeports et sur le cadre de la passation de marché.

Controverse autour de Semlex

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte