Politique

Régionales au Cameroun : ces candidats binationaux interdits d’élections

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 24 novembre 2020 à 10h17
Le président camerounais Paul Biya le 22 mars 2018 à Pékin, en Chine.

Le président camerounais Paul Biya le 22 mars 2018 à Pékin, en Chine. © Lintao Zhang/Getty Images

Pour les premières régionales de l’histoire du pays, le gouvernement a tenu à faire appliquer la loi qui interdit aux Camerounais de détenir une nationalité étrangère. Voici les personnalités empêchées de se présenter le 6 décembre.

La commission d’investiture du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) semble avoir bien reçu la consigne de refuser les candidats disposant d’un passeport étranger. Dans le très disputé département de la Sanaga-Maritime (Littoral), l’ancien gardien de but des Lions indomptables et de l’Olympique de Marseille, Joseph-Antoine Bell, qui dispose d’un passeport français, a ainsi vu son dossier invalidé.

Argument massue

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte