Économie

Angola, Éthiopie, Ghana… Et si l’argent chinois venait à manquer ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 17 novembre 2020 à 14h58
Adria Fruitos pour TAR

© Adria Fruitos pour TAR

Dans la prochaine décennie, la Chine pourrait se montrer à la fois moins gourmande en matières premières et plus regardante sur les prêts qu’elle octroie et sur ses investissements à l’étranger.

C’est à une conclusion inquiétante à laquelle sont parvenus les chercheurs de l’assureur allemand Allianz et de sa filiale d’assurance-crédit Euler Hermès, dans une étude publiée le 10 novembre : au cours de la prochaine décennie, la Chine ne serait plus en mesure d’apporter à l’Afrique la même quantité d’argent que par le passé sous forme de prêts, d’investissements et d’échanges commerciaux.

Le poids financier de la Chine est considérable. Sa part dans la dette totale due aux pays du G20 est passée de 45 % en 2013 à 63 % fin 2019. Elle a investi lourdement à l’international soit pour sécuriser ses approvisionnements, soit pour favoriser ses exportations. Elle achète la moitié des matières premières commercialisées dans le monde.

Les auteurs de l’étude s’attendent à ce que la Chine « revoient à la baisse ses engagements internationaux au cours des prochaines années ». Outre la guerre commerciale avec les États-Unis, deux raisons expliquent cette évolution, selon eux.

D’abord, le changement de mode de développement décidé en octobre par le Parti communiste chinois à l’instigation du président Xi Jiping et baptisé « circulation duale ». Il s’agira de privilégier le marché domestique, afin de rendre le pays moins dépendant de l’étranger tout en maintenant ses parts de marché à l’exportation. Ce recentrage devrait contribuer à réduire les sorties de fonds.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte