Coulisses

Présidentielle en Côte d’Ivoire : comment Alassane Ouattara gère la crise

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 06 novembre 2020 à 16h26
Alassane Ouattara, à Abidjan, en octobre 2020.

Alassane Ouattara, à Abidjan, en octobre 2020. © Issouf SANOGO / AFP

Depuis sa victoire contestée par l’opposition à la présidentielle du 31 octobre, la situation est délicate pour le chef de l’État. Voici la manière dont il entend rester maître du jeu.

Selon nos informations, Alassane Ouattara a pris seul toutes ses décisions, notamment la mise en résidence surveillée de ses opposants, tous membres du Conseil national de la transition (CNT) présidé par Henri Konan Bédié (HKB).

Pour les questions sécuritaires, il s’appuie sur Hamed Bakayoko, son Premier ministre et ministre de la Défense, ainsi que sur le général Diomandé Vagondo, le ministre de la Sécurité ainsi que, par intérim, de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. De son côté, Sansan Kambilé (Justice) est sollicité pour étudier d’éventuelles suites judiciaires.

Maintien du blocus

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte