Agroalimentaire

OCP lève 1,55 milliard de dollars sur les marchés internationaux

| Par Jeune Afrique
Détenu à 95% par l’État, OCP est la première entreprise du Maroc avec un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de dollars en 2013.

Détenu à 95% par l'État, OCP est la première entreprise du Maroc avec un chiffre d'affaires de 5,5 milliards de dollars en 2013. © OCP en images

Le géant marocain des phosphates OCP a levé 1,55 milliard de dollars pour sa première émission obligataire sur les marchés internationaux. L’entreprise publique cherche à financer un plan d’investissement de 17 milliards de dollars.

La société publique marocaine OCP, qui contrôle les plus grandes réserves de phosphate au monde, a levé 1,55 milliard de dollars à l’occasion de sa première émission obligataire sur les marchés internationaux. La société a vendu pour 1,25 milliard de dollars d’obligations à 10 ans à un taux de 5,75% et 300 millions de dollars de dette à 30 ans à 7,375 %. « La capacité d’OCP à accéder aux marchés financiers mondiaux de cette façon suggère une grande confiance de la part des investisseurs obligataires dans notre stratégie, dans son exécution et dans notre capacité à créer de la valeur », s’est félicité Mostafa Terrab, le PDG du groupe marocain, cité dans un communiqué.

Ces fonds doivent permettre à la première entreprise marocaine de financer un plan d’investissement de 17 milliards de dollars. Premier exportateur mondial de phosphate, OCP a déclaré en octobre qu’il allait investir 140 milliards de dirhams (17 milliards de dollars) pour accroître sa part de marché dans les engrais à 40% dès 2020 contre 21% actuellement.

Lire aussi :

OCP : les agences de notation émettent un BBB-

OCP, un marocain de plus en plus africain


Gabon : accord de 2,3 milliards de dollars avec le Maroc pour la production d’engrais

Note catégorie investissement

OCP a récemment été noté par Standard & Poor’s et Fitch qui lui ont toutes deux octroyé une note à long terme BBB-, le niveau le plus bas des notations dans la catégorie « investissement », soit le même niveau que celui du Maroc. Le mois dernier, OCP a signé un accord pour la construction de deux usines au Gabon pour un coût total de 2,3 milliards de dollars. En ajoutant sa production marocaine, OCP entend satisfaire 30 % des besoins en engrais du continent.

Détenu à 95% par l’État, OCP est la première entreprise du Maroc avec un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de dollars en 2013.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer