Sécurité

Comment un migrant tunisien désaxé est devenu l’auteur des attentats de Nice

Réservé aux abonnés | | Par et - à Sfax
Mis à jour le 06 novembre 2020 à 16h43
La mère du jeune Brahim A., l'assaillant de l'attentat, tenant une photo d'identité de son fils.

La mère du jeune Brahim A., l'assaillant de l'attentat, tenant une photo d'identité de son fils. © Ons Abid

Qu’est-ce qui a pu pousser Brahim A., jeune migrant travaillant dans la récolte d’olives en Italie, à attaquer la basilique niçoise Notre-Dame-de-l’Assomption ? Jeune Afrique est allé à la rencontre de sa famille, à Sfax.

Une semaine après l’attaque au couteau qui a fait trois morts à la basilique Notre-Dame-de-l’Assomption de Nice, le profil de l’assaillant se dessine. Comme l’a révélé un document de la Croix-Rouge italienne retrouvé dans la poche du terroriste, il s’agit de Brahim A., ressortissant tunisien né en 1999 et originaire de Bou Hajla, près de Kairouan.

Il fait partie des centaines de jeunes tunisiens qui ont rejoint l’île de Lampedusa l’été dernier. Grièvement blessé pendant l’intervention de la police et positif au Covid-19, il est actuellement soigné au CHU Pasteur et n’a pas encore été interrogé par les enquêteurs.

Depuis le 29 octobre, sa famille – installée à Sfax, dans le quartier populaire d’Ennasr – est constamment sollicitée par des journalistes. « Je viens d’arriver à Nice, je ne connais personne, j’ai trouvé un bâtiment où je vais passer la nuit sur un bout de carton en attendant demain, lorsque je trouverai quelqu’un pour m’aider », avait écrit Brahim à son frère, la veille de l’attentat.

C’est là qu’il sera réveillé par les pompiers au petit matin. « C’est le même endroit qu’on a vu dans les médias, les mêmes escaliers et le même mur en bois qu’on a vus en parlant avec lui sur Messenger », explique son frère Yassine.

Les proches de l’assaillant croient fermement en son innocence

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte