Politique

Algérie : le président Tebboune atteint du Covid-19

| Par
Mis à jour le 03 novembre 2020 à 18h01
Le président Abdelmadjid Tebboune est atteint du coronavirus.

Le président Abdelmadjid Tebboune est atteint du coronavirus. © Billal Bensalem/NurPhoto/AFP

Transféré mercredi dans une clinique en Allemagne « pour des examens médicaux approfondis », Abdelmadjid Tebboune est officiellement atteint de Covid-19, selon un communiqué de la présidence. Le chef de l’État entame sa deuxième semaine d’hospitalisation dans une clinique à Cologne. 

Le chef de l’État algérien Abdelmadjid Tebboune est atteint de Covid-19, selon un communiqué rendu public par la présidence ce mardi 3 novembre. Le président, qui a été évacué en Allemagne une semaine auparavant, poursuit son traitement dans l’un des plus grands hôpitaux de Rhénanie, indique la même source. Le staff médical assure que le chef de l’État « répond au traitement » et que son état de santé est en « constante amélioration ».

C’est la première fois que les autorités admettent que le président est atteint du Covid-19, une quinzaine de jours après avoir été contaminé au contact des cadres de la présidence et des membres du gouvernement.

« Aucune inquiétude »

Mercredi 28 octobre, alors même que ses médecins certifiaient que son état de santé ne suscitait « aucune inquiétude », Abdelmadjid Tebboune a été évacué par avion vers l’Allemagne. Selon la présidence, son transfert était motivé par des « examens médicaux approfondis ».

Aucune information officielle n’a été donnée jusqu’à ce jour concernant la nature de ces examens ainsi que sur les soucis de santé qui ont obligé le chef de l’État à quitter l’hôpital militaire de Ain Naâdja, sur les hauteurs d’Alger, où il avait été admis jeudi 22 octobre. La présidence n’a pas non plus communiqué sur le lieu de son séjour médical en Allemagne et encore moins sur la durée de son hospitalisation.

Grand fumeur, Tebboune est porté sur la bonne chair et plutôt peu regardant sur son hygiène de vie

Agé de 74 ans, Abdelmadjid Tebboune — qui a assumé plusieurs fonctions avant son élection à la magistrature suprême en décembre 2019 — est connu pour être un grand fumeur, porté sur la bonne chair et plutôt peu regardant sur son hygiène de vie.

Jeudi 15 octobre, Abdelmadjid Tebboune recevait en audience au siège de la présidence Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, en visite de deux jours en Algérie. Peu de temps après, Tebboune s’est mis à l’isolement chez lui après avoir ressenti des premiers signes de fatigue. Ses médecins lui ont alors prescrit un repos total, ce qui a eu pour conséquence de chambouler entièrement son agenda.

Jeudi 22 octobre, son état de santé présentait des complications tant et si bien qu’il a été évacué à l’hôpital de Ain Naâdja où il a été admis dans un pavillon hautement sécurisé, dans une chambre constamment gardée par sa protection rapprochée.

Les visites dans cet établissement militaire, qui reçoit quotidiennement des centaines de patients venus des quatre coins du pays, avaient également été étroitement contrôlées et filtrées. L’état de santé du président relevant de la sécurité nationale, il était nécessaire de tout verrouiller pour éviter la divulgation de l’information.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte