Politique

[Série] Mauritanie : Maïmouna Mint Saleck plaide pour le Banc d’Arguin (4/5)

Réservé aux abonnés | | Par
En Mauritanie, l'écosystème du Banc d'Arguin est menacé par la ruée vers l'or de petits entrepreneurs.

En Mauritanie, l'écosystème du Banc d'Arguin est menacé par la ruée vers l'or de petits entrepreneurs. © Philippe BOURSEILLER/Hemis

« Le Maghreb face aux catastrophes écologiques » (4/5) L’activiste fait des pieds et des mains pour sauvegarder l’écosystème du Banc d’Arguin, menacé par la ruée vers l’or de petits entrepreneurs.

Escale de millions d’oiseaux migrateurs, le Banc d’Arguin est l’une des merveilles de la Mauritanie. Mais ce riche écosystème de 12 000 km2 dans le Nord-Ouest du pays, créé en 1976 et classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1989, est menacé. Aux conséquences environnementales de l’exploitation offshore des hydrocarbures, s’ajoute depuis quelques années un autre risque majeur : la course effrénée des chercheurs d’or.

Les vents qui balaient ses vasières transportent des particules de sable chargées de mercure provenant de Chami, à quelques kilomètres du Banc, à mi-chemin entre Nouakchott et Nouadhibou.

Construite en 2012 dans le cadre d’une politique d’urbanisation, cette ville accueille jusqu’à dix mille résidents, au gré du développement de l’orpaillage dans la zone de Tasiast, dans le Nord du pays.

Face à cette pollution, Maïmouna Mint Saleck « n’a pas peur de dire des choses qui fâchent ». Née dans un milieu éduqué (son père était diplomate), cette grande figure de l’engagement écologique du pays a été sensibilisée aux enjeux environnementaux dès le plus jeune âge.

La Mauritanienne Maimouna Mint Saleck.

La Mauritanienne Maimouna Mint Saleck. © Mohamed Younes

La voix claire et forte, elle ne cesse d’alerter les opinions publiques et les autorités sur la toxicité du mercure, dont 200 kilos sont utilisés en moyenne chaque jour au milieu du désert par ces nouveaux travailleurs pour séparer l’or de la roche.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte