Politique économique

Nigeria, Ghana, Côte d’Ivoire : la Zleca peut-elle combler les divisions en Afrique de l’Ouest ?

Réservé aux abonnés | | Par
Le président nigéria, Muhammadu Buhari, à Londres, le 5 février 2016.

Le président nigéria, Muhammadu Buhari, à Londres, le 5 février 2016. © Mandatory Credit: Photo by REX/Shutterstock (5584732h) Nigerian President Muhammadu Buhari during interview with Colin Freeman Nigerian President Muhammadu Buhari interview, London, Britain - 05 Feb 2016 ©Shutterstock/SIPA

Fermeture des frontières, tensions commerciales à Accra, rivalité avec Abidjan pour la monnaie unique… Le « nationalisme économique » d’Abuja est accusé de retarder la mise en œuvre du marché continental, vu comme une parade aux dégâts du Covid-19.

Fin 2019, après la décision unilatérale du Nigeria de fermer ses frontières avec ses voisins, l’Union des commerçants du Ghana (GUTA) a ordonné la fermeture de certains magasins appartenant à des Nigérians. Une mesure à laquelle le gouvernement a rapidement mis fin, au grand dam de Joseph Obeng, le président de l’organisation professionnelle ghanéenne, qui estime que « si les autorités nigérianes disent “le Nigeria d’abord”, les autorités ghanéennes devraient répondre “le Ghana d’abord” ».

Six mois plus tard, le 19 juin, des hommes armés ont pénétré dans l’enceinte du Haut Commissariat du Nigeria au Ghana, et ont détruit des bâtiments en construction.

Le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, a condamné cet acte « scandaleux et criminel » et a demandé aux autorités ghanéennes de veiller à protéger les bâtiments diplomatiques de la République fédérale. Et les résidents nigérians au Ghana ont organisée une manifestation pour demander au gouvernement local d’agir.

L’autoroute Abidjan-Lagos, un axe clé interrompu

Cette escalade est symptomatique de la tension croissante dans les relations commerciales entre le Ghana et le Nigeria, les deux premières économies d’Afrique de l’Ouest, qui avaient connu ces dernières années une hausse modérée mais constante de leurs échanges commerciaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte